Emploi : les PME offrent des perspectives d’avenir

PME
Les PME recrutent encore.

250 000 postes ne sont pas pourvus en France, selon la CGPME. Les PME doivent gagner en visibilité pour attirer les jeunes diplômés.

Les jeunes diplômés se désintéressent-ils des PME ? Oui, mais c’est souvent parce qu’ils ne pensent pas à cette perspective d’avenir. Pour recruter, les PME doivent miser sur la communication. L’an passé, 75 % des TPE-PME ont embauché, selon une étude du groupement de PME Novalto.

Il y a de l’avenir dans les TPE-PME. Quand le taux de chômage ne cesse d’augmenter, seuls 24 % d’entre elles disent avoir supprimé des emplois en 2012. Et elles ne comptent pas s’arrêter là. Les TPE-PME en pleine extension embauchent, et surtout, elles créent des emplois. Effectivement, seulement 38 % des recrutements sont des remplacements.

Mais pas pour les sans diplômes et les seniors

Les TPE-PME proposent des situations professionnelles pérennes. 65 % des nouveaux postes sont des CDI. Mais pas pour tous. Elles restent plus intéressées par les jeunes diplômés (50 %) et par des profils plus expérimentés (61,5 %). Elles délaissent les seniors et les jeunes sans qualification.

Plus particulièrement, elles sont intéressées par les commerciaux et les profils techniques, ainsi que par des professionnels spécialistes à des postes précis, qu’elles peinent à recruter. Et pourtant des dispositifs gouvernementaux encouragent le recrutement de ces profils. Mais 90 % des entreprises créatrices d’emploi 2013 déclarent ne pas s’être renseignées sur les subventions gouvernementales (emplois d’avenir, CICE, accord de flexisécurité).

Marion Lemaitre

Read
Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux