Et si la performance en entreprise passait par la… sieste ?

Selon une infographie très précise de Visual.ly sur le sommeil, la sieste au bureau carbure la productivité au travail. À croire que certaines habitudes héritées des vacances ne sont pas si mauvaises en entreprise.

sieste entreprise bureau entrepreneur

« Dormir au bureau ? Non mais ça va pas ! » Inconcevable pour tout entrepreneur qui organise son emploi du temps à la minute près. Le travail et la sieste ne font pas bon ménage. « Un mythe » diront même certains. Alors oui, les salariés de Google peuvent se détendre dans un « métronaps » ou « energy pods ». « Mais c’est un autre monde » réplique un dirigeant de PME de travaux publics. Pas faux !

Cependant, la science est catégorique sur le sujet : les minis siestes développent les facultés cognitives des salariés. Cela vaut aussi pour les dirigeants. Par exemple, les études spécialisées sur le sommeil constatent que des micros siestes – entre deux et cinq minutes – sont très efficaces sur les personnes qui subissent des périodes de somnolences au travail.

« Réfléchir en paix »

Mieux, dormir entre cinq et vingt minutes permet d’améliorer vos capacités d’apprentissage. Vous renforcez également votre énergie pour la fin de journée. Enfin, un esprit reposé amène une vigilance affutée. Autant de paramètres qui décupleront les performances générales de l’entrepreneur et, in fine de son entreprise. Le tout est de l’assumer et de l’expliquer à vos équipiers. Sans ça, point de crédibilité.

Et puis, ne croyez pas que la sieste est réservée aux pays d’Europe du Sud, (ce qui reste d’ailleurs à prouver). La preuve en Chine, symbole de la productivité industrielle, il est de tradition de faire une « pause » après le déjeuner. Au Japon, de nombreuses sociétés offrent à leurs employés un espace de détente où ils peuvent « réfléchir en paix ».

« Éclaircir son esprit »

En 2011, 6% des espaces de travail sont munis de salles de sieste, soit 1% de plus qu’en 2010. Certes, la sieste universelle à 14H00 n’est pas encore pour demain. Cependant, la problématique de la gestion des temps de repos en entreprise prend néanmoins de l’ampleur. Certaines entreprises Françaises ont même commencé à l’intégrer, comme Novius, agence Lyonnaise de création de site web. Avec une seule règle : ne justement pas en mettre.

Le métabolisme est différent pour chacun. Enfin, si certains entrepreneurs n’étaient pas encore convaincus, sachez qu’Albert Einstein dormait plusieurs fois par jour lorsqu’il voulait « éclaircir son esprit ». Pareil pour Léonard de Vinci qui n’y dérogeait pas. Preuve en est que la sieste dispose de quelques vertus créatrices.

À condition, bien évidemment, que cela ne change pas le bon fonctionnement de l’entreprise. Sinon, à quoi bon s’éclaircir l’esprit.

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux