Impôts : et maintenant, place à la taxe à 66,66% !

Figure de proue du programme du candidat Hollande, la taxe à 75% sur les hauts revenus a vécu sans même avoir vu le jour. Une nouvelle taxe à 66,66% serait en cours de préparation.

La taxe à 66,66% remplace celle à 75%

La taxe à 75% est morte, vive la taxe à 66,66%. Après avoir bataillé pendant des mois, contre les socialistes sceptiques, les entrepreneurs, le monde économique et, dernièrement, les sages du Conseil constitutionnel, François Hollande rabaisse ses ambitions en matière de fiscalité sur les très hauts revenus.

Il lui faudra bien ça en tout cas, s’il ne veut pas voir sa promesse phare définitivement enterrée. D’autant que la question du champ d’application (personne ou foyer) reste ouverte. Sans oublier l’assiette qui, selon les derniers bruits, pourrait être étendue aux revenus du capital. Au départ, seuls devaient être taxés les revenus issus de l’activité. Ce qui devrait ravir, encore une fois, les capitaux-risqueurs.

Un boulet ?

Une fois le principe fixé, l’application ne devrait pas non plus couler de source. Eh oui, il ne suffit pas de décider un taux maximal (66% ?) pour le voir appliquer. En réalité, comme lors de la version « 75% », la taxe sur les hauts revenus adopterait la forme d’une taxe différentielle. Concrètement, cela veut dire qu’elle s’ajouterait à l’imposition existante.

Tout le monde l’a compris, cette idée de la taxe pour les super riches, idée politique « géniale » de François Hollande, est devenue peu à peu une difficulté, avant de prendre la forme d’un boulet. Résultat, après le mouvement des Pigeons et une côte de popularité au plus bas, François Hollande n’est plus certain de l’utilité politique de cette mesure.

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux