La crise accentue l’infidélité des salariés

Dans la dernière étude « What’s working » mené par le cabinet de conseil Mercer, l’attachement des salariés à leurs entreprises recule en France et dans les autres pays développés. Un autre effet de la crise.

Chacun pour soi. La crise économique mondiale modifie le comportement des employeurs mais aussi celui des employés. Selon la dernière étude de Mercer, « What’s working », menée auprès de 30.000 salariés d’entreprises situés dans 16 pays, les salariés sont moins attachés à leurs entreprises. Un constat partagé en France où près de 30% des salariés français disent réfléchir à l’opportunité de changer d’emploi. Un sentiment qui a augmenté de 57% par rapport en 2007, en situation d’avant crise.

Un sentiment qu’Eric Sarrazin, responsable Talent Management chez Mercer lie à l’acceptation tacite des salariés de « la fin de l’emploi à vie ». Le contrat devient le seul lien objectif du salarié avec l’entreprise. L’analyste résume ainsi la position du salarié à: « quand je trouve mon intérêt dans le job, je reste, sinon je en reste pas ». D’autant plus que, toujours selon l’étude, le nombre de salariés satisfait des avantages sociaux (retraites, mutuelles santés, etc…) offerts par l’entreprise chutent de 30% en 5 ans.

Néanmoins, les salariés ont toujours la volonté se battre pour la réussite de l’entreprise par rapport à 2007. 56% d’entre eux continuent même à « recommander vivement les produits ou services de l’entreprise à leurs amis ou à leurs proches » selon l’étude. Pour le reste des salariés tentés par un nouveau challenge professionnel, le marché du travail reste trop incertain. « Mais quand le paysage sera plus favorable, certains d’entre eux vont bouger » prévient Eric Sarrazin. Un mouvement de fond que les dirigeants de PME doivent anticiper.

T.B

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux