Les 7 principes de base pour manager un timide

Après des vacances bien méritées, vous vous retrouvez avec de nouveaux collaborateurs à manager. Des personnes qui, au moins au début, montrent une certaine timidité.

pas toujours simple de manager un timide
Pas toujours simple de manager un timide

Souvenez-vous de votre première rentrée. Pour la première fois, vous vous retrouvez avec des gens inconnus avec qui vous allez passer la majeure partie de la journée. Un sentiment impressionnant. Et bien lors d’un premier jour à un nouveau travail, c’est pareil.

Aussi faut-il les diriger un peu différemment, si vous ne voulez qu’il vous claque entre les doigts dès les premières semaines.

1 Laissez-leur un grand temps d’observation dans les situations nouvelles

Nouveau ou timide, on a toujours besoin de comprendre en détail l’univers dans lequel on va évoluer. Pas besoin donc de tout leur expliquer : ils voudront se faire leur propre opinion.

Le manager intelligent saura donc également être patient dès que le collaborateur rencontre une nouvelle situation.

2 Ne jamais les embarrasser en public

Une remarque, une remontrance à faire ? Au lieu de le faire à la cafétéria, lieu social par excellence, isolez-vous la personne pour lui expliquer votre point de vue. Même si vous lui passez un savon mémorable, il vous en sera éternellement reconnaissant.

3 Respectez leur besoin de solitude

Tous les dirigeants veulent faire les choses en équipe : open-space, déjeuner en groupe et sortie pour toute l’entreprise. La cohésion de l’équipe est à ce prix.

Oui mais, si la grande majorité accepte la vie en communauté, les introvertis ont besoin de se retrouver seul. Un moment très important pour eux.

Enlevez-leur ces moments et vous pouvez être certain que son moral va en prendre un coup. Pas bon pour la cohésion de l’équipe tout ça.

4 Ne les interrompez pas

Non pas qu’ils se considèrent comme les rois du monde, mais si vous brisez leur élan le manager va avoir beaucoup de mal à les faire repartir.

Et puis, en règle générale, ce n’est jamais très poli de couper la parole à vos interlocuteurs, quand bien même ce sont vos employés.

5 Donnez leur 10 minutes pour finir ce qu’ils font

Malgré l’urgence du moment, le bon manager préviendra le collaborateur introverti qu’il a 10 minutes pour finir ce qu’il fait, avant de rejoindre tout le monde pour une réunion de crise. Cela lui permettre d’être à jour et de se mettre dans de bonnes conditions pour la suite des festivités.

6 Permettez-leur de trouver un meilleur ami au travail

Comme tout le monde, un collaborateur nouveau, timide ou introverti cherche l’ami sur lequel il pourra se reposer. Généralement, il ou elle lui ressemble et porte les mêmes intérêts.

À l’inverse, ne vous échinez pas à ce qu’il se fasse une bande de copains. Ça le heurtera et cherchera encore plus à s’isoler.

7 N’essayez pas de changer leur nature

Dans le milieu professionnel, on a toujours envie que ça se passe mieux. C’est vrai. Mais la volonté managériale s’arrête là où commence le bien-être de ses collaborateurs. Or, être poussé à changer de nature n’est jamais agréable.

N’oubliez jamais qu’un bon manager met son équipe dans les meilleures dispositions mentales.

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux