Samedi 29 novembre 2014
A la une...
Accueil » Actu Business » L’innovation : une priorité nationale pour le Medef

L’innovation : une priorité nationale pour le Medef

Le Medef et l’Association des centraliens ont présenté le 19 février 10 propositions pour relancer la création d’entreprises en France.

Selon le Medef, la compétitivité par l’innovation en France reste encore un défi à relever. « Un combat quotidien » pour Laurence Parisot, pour ne pas dire « heure par heure ». Une priorité donc, pour renouer avec la croissance.

Les 10 propositions présentent un double objectif : promouvoir une culture de l’innovation et financer l’innovation de manière plus efficace. La mesure clé ? Instaurer des cours de sensibilisation à l’entrepreneuriat et à l’innovation dès l’école primaire. De cette manière, le Medef compte stimuler les jeunes diplômés à se lancer dans la création d’entreprise une fois sortis de l’université ou d’une grande école.

« Mettre en place une vraie culture du risque en France »

Hugues-Arnaud Meyer, président de la commission innovation du Medef, souhaite « favoriser l’imprégnation de l’innovation et mettre en place une vraie culture du risque en France, aussi bien dans l’enseignement que dans la pratique, pour atténuer ce que l’on appelle la vallée de la mort »

Mais pour donner envie aux jeunes de se lancer dans l’entrepreneuriat, il faut aussi travailler l’image qu’ils en ont. Après l’affaire des « pigeons », celle des Business angels avait été mise à mal auprès de l’opinion publique…

Le rôle des Business angels, un « acte citoyen »

Hugues-Arnaud Meyer préconise de leur donner un véritable statut. « Ils passent pour des profiteurs, alors qu’ils investissent non seulement leur argent, mais aussi leur temps, leur passion et leur expérience pour soutenir de jeunes entreprises innovantes. C’est un acte citoyen qui dépasse largement l’avantage fiscal, même sil devrait être plus attractif au vu du risque pris », affirme t-il.

D’autre part, le Medef souhaite renforcer leur action en multipliant leur nombre actuel par six. Ils seront alors aussi nombreux que leurs homologues anglais (50 000).

Enfin, parmi les autres propositions phares, le Medef veut « amplifier le soutien aux pôles de compétitivité les plus efficaces en création d’entreprises, d’emplois et de nouveaux produitssouligner leur rôle en matière d’innovation ouverte entre les grandes entreprises, les PME et les partenaires publics. »

« Il faut en faire une cause nationale », conclut le président de la commission innovation.


A propos de Mustafa Curlu

Mustafa Curlu
Responsable éditorial de Widoobiz, Mustafa Curlu s’intéresse à tous les sujets de l’entrepreneuriat. De la politique à l’économie en passant par l’innovation ou encore la vie d’entreprise, il vous propose un regard d’entrepreneur.

12 commentaires

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>