Pourquoi les réseaux sociaux et l’alcool ne font pas bon ménage ? (infographie)

Déjà qu’il faut prendre garde à ce que l’on dit sur les réseaux sociaux, alors sous l’emprise de l’alcool…

Non, l’alcool n’est pas votre ami sur les réseaux sociaux. Il a beau vous aider à trouver une certaine inspiration, mieux vaut ne pas faire appel à ses services dans un environnement professionnel. Vous êtes d’accord, et pourtant… dites-nous vraiment si cela ne vous est jamais arrivé.

Dans une infographie, Addvocate montre comment les personnes communiquent sur les réseaux sociaux au fur à mesure du nombre de verres ingurgités. Cela va du point d’exclamation omniscient et répétitif (on est en week-end !!!) aux statuts et photos suggestives (on attaque la troisième bouteille de Sancerre !!!!).

Quatre grammes dans chaque oreille

« Pas très grave », direz-vous. Oui, on en convient. Mais, à partir de cinq verres, n’importe qui peut très facilement basculer du côté obscur de la force : texto à ses ex-petits et petites amies, SMS avec trop de consonnes (ou trop de voyelles), ou encore messages à répétition.

Et encore, tant que ça ne touche pas vos contacts professionnels, vous pouvez bien faire ce que vous voulez. Oui, mais voyez-vous, à quatre grammes dans chaque oreille votre capacité à émettre une pensée raisonnée s’avère quelque peu brouillée. D’autant qu’à vos yeux (rougis), publier quelque chose en rapport avec votre activité professionnelle ne vous pose pas plus de problèmes que ça.

Et de là viennent les erreurs que l’on regrette immédiatement le lendemain matin. Si, si, vous savez de quoi on parle.

pourquoi alcool reseaux sociaux

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux