Quand les écoles forment des entrepreneurs

Après avoir provoqué un tsunami dans le monde de la téléphonie, Xavier Niel cherche à révolutionner le monde de l’éducation : le projet « 42 » vient de naître.

Son ambition ? Offrir une formation informatique de qualité et surtout gratuite, pour tous. La plupart des étudiants créeront leur propre startup, créant potentiellement 10 000 emplois en moyenne par promotion selon cet article du Monde.

Que faut-il penser de la dernière idée de avier Niel ?

S’agit-il d’une initiative isolée ou d’une tendance émergente ?

Si le nouveau projet de Xavier Neil fait couler de l’encre par ses différentes ruptures avec le système éducatif classique, est-il le seul dans cette tendance ?

Sur la partie étude gratuite, peu d’écoles privées le font aujourd’hui en France. En revanche, sur l’aspect entrepreneuriat, d’autres écoles de commerce et d’ingénieurs ont déjà franchi le pas comme avec France Business School qui n’a plus pour ambition de former des managers, mais des leaders entrepreneurs. Une vraie révolution dans le monde des écoles de commerce en France, car FBS crée une rupture à plusieurs niveaux :

– fusion de 5 écoles de commerce (ESC Amiens, ESC Brest, ESC Clermont, ESC Poitiers et ESC Tours)

– sortie du système des concours de Grandes Écoles pour effectuer des « Talents Days » pour recruter des étudiants dans le monde entier (comme pour certaines entreprises)

– changement de la plaquette pédagogique pour centrer la formation sur les softs skills de l’étudiant et sur l’accomplissement de ses projets

Si 2012 et 2013 n’ont pas été une fin du monde, ces deux années ont fait émerger de véritables changements dans le monde de l’éducation et de l’entrepreneuriat en France. Sans oublier les initiatives internationales comme celle de Coursera qui propose des cours des plus grandes universités du monde (Harvard, Sandford,…) gratuitement !

Quelles conséquences pour ces changements ?

Mettre en avant l’entrepreneuriat dans les écoles et dans les universités va enfin changer l’image ternie que peuvent avoir des étudiants envers la création d’entreprises. Ces derniers verront que cela est possible même en temps de crise. D’ailleurs il est presque plus facile en ce moment de créer son activité que de trouver un emploi.

Et même s’ils seront nombreux à ne pas créer leur entreprise à la fin de leurs études, ils seront tout de même plus entreprenants pour « entreprendre leur vie » (comme le disait Michel Meunier, ancien président du Centre des Jeunes Dirigeants).

Ces changements dans le monde de l’éducation sont de véritables bonnes nouvelles pour notre société et notre économie. Néanmoins, il est dommage que ces initiatives ne soient que « privées » et que l’État ne propose pas encore de réelles avancées dans ce sens.

À quand des cours d’entrepreneuriat dans nos lycées et universités ?

Jérôme Hoarau

Pourquoi-entreprendre.fr

Jérôme Hoarau

Contributeur

Blogueur sur Pourquoi entreprendre, cela fait maintenant 3 ans que je fais des recherches et des publications sur l’entrepreneuriat et sur l’esprit d'entreprendre (qui selon moi est un état d’esprit plus que de la création d’entreprise). Je suis l’auteur du livre l’aventure Entrepreneuriale , un guide d'entrepreneuriat . Aujourd’hui, je suis également formateur en soft skills sur creapreZent et co-fondateur de YesYouDo, le média optimiste. @jero974

1 Commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux