Entreprise familiale : trois règles de vie pour bien démarrer une journée

calme-entrepreneur

Beaucoup d’entrepreneurs s’associent avec une ou plusieurs personnes de sa famille. Une combinaison gagnante, à moins de respecter certaines règles.

Comme l’eau et l’huile. Si la vie de famille et le business ne sont jamais éloignés, il n’en reste pas moins qu’un entrepreneur n’a pas intérêt à mélanger les genres. D’autant plus si l’associé, le collaborateur est en même temps un frère, un père, la femme. Au risque sinon de mettre en péril l’entreprise.

Encore faut-il savoir choisir le bon moment. Pour Daphné Mallory, entrepreneure et animatrice d’une émission sur les business familiaux sur KSAW-ABC, tout se joue le matin. «Maitrisez votre emploi du temps du matin et vous pouvez être certain d’atteindre vos objectifs », assure-t-elle. Voici les règles qu’elle estime comme indispensables.

Tenir régulièrement une réunion de famille

L’égo et les bons sentiments sont les plus grands dangers dans une entreprise familiale. Faute d’une véritable colonne vertébrale, les membres de la famille minimisent les contraintes professionnelles. « Oh, c’est pas grave c’est maman ! ». À ce rythme, l’entreprise ferme le mois prochain.

Pour sortir de cette facilité, Daphné Mallory insiste sur l’importance des procédures. « Je gère mes réunions de famille comme le ferait un producteur d’un talk-show, à la différence près que nous sommes également acteurs de l’émission », raconte l’entrepreneure.

Mais une réunion familiale ne peut être gérée comme une réunion lambda. Il faut absolument instiller de la bonne humeur et de la créativité. Sinon la dynamique s’effiloche au fil des années.

Apprendre à développer son leadership

Plus encore que dans une entreprise « classique », le dirigeant doit apprendre à gérer ses équipes. Qu’on le veuille ou non, on ne « gère » pas ses enfants, sa femme, son mari, ses frères, comme des employés anonymes. L’égo, la susceptibilité et au final l’orgueil prennent une importance démesurée.

Aux yeux de Daphné, il est indispensable d’investir au minimum « 30 minimum de son temps dans la matinée pour développer ses compétences de leadership ». En clair, d’apprendre à motiver son entourage à rendre un travail de très grande qualité dans un délai raisonnable. Pas si facile que ça.

Prospecter dans la matinée

Entreprendre en famille implique différentes contraintes : chercher les enfants à l’école ; les emmener aux différentes activités sportives ; les nourrir ; les coucher. Ce qui laisse au final peu de temps pour la prospection commerciale.

À moins que les entrepreneurs ne développent une routine de prospection commerciale en période de calme. « Pendant trois heures tous les matins et les cinq jours de la semaine, une entreprise familiale a pris l’habitude de faire de la prospection commerciale », raconte Daphné Mallory.

Ils organisent des sessions de phoning, participent à des séminaires et des évènements de networking.  Ce qui leur permet de générer «  la majorité de leur chiffre d’affaires ». Passé ce temps, la vie de famille a tendance à reprendre le dessus. Aussi ne faut-il pas manquer cette fenêtre de tir quotidienne.

 Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

1 Commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux