Tilt, la success-story de la Silicon Valley débarque en France

À mi-chemin entre le réseau social et le paiement mobile, Tilt lance sa cagnotte, sociale, mobile et 100% gratuite. La startup compte bien se faire une place en France.

Un futur mastodonte. Lancée en 2012 par James Beshara et Khaled Hussein à San Francisco, Tilt arrive en France avec de très grosses ambitions. Il faut dire que la startup ne vient pas les mains vides. Elle a déjà levé près de 70 millions de dollars auprès d’investisseurs prestigieux comme Andreessen Horowitz (actionnaire de Facebook, Twitter, Airbnb, etc) ou Sean Parker, créateur de Napster et actionnaire historique de Facebook.

« La France est l’un des pays les plus avancés au monde en matière de paiement groupé et d’économie participative. Nous pensons que les utilisateurs français adopteront l’application en masse, aussi bien pour leurs activités de tous les jours (offrir un cadeau commun ou partager une addition) que pour des projets plus ambitieux », assure Olivier Buffon, Directeur Général de Tilt France et Royaume-Uni.

15 secondes pour tilter un projet

Les étudiants américains ont tout de suite adopté l’application. Tilt affiche une croissance mensuelle de 41%. Elle est aujourd’hui l’application de crowdfunding la plus téléchargée au monde. Sa grande force repose sur son fonctionnement en réseau social. On peut suivre l’actualité de ses followers, poster des photos, commentaires ou GIFs. Des fonctionnalités compatibles sur WhatsApp, Twitter, etc.

La startup va plus loin. Elle combine réseau social et paiement mobile. Tilt ne parle plus de crowdfunding, mais de groupfunding. Dîner entre amis, location d’une voiture, vacances ou projets plus ambitieux, chaque utilisateur peut voir, suivre et participer aux projets de sa communauté. Le tout prend une quinzaine de secondes sur son smartphone. Résultat, les utilisateurs sont prêts « tilter » plusieurs fois par jour.

Le meilleur démarrage en France

Une fonctionnalité totalement gratuite. Les entreprises et professionnelles peuvent en revanche vendre leurs produits. Tilt prend une commission sur chaque vente. Le célèbre rappeur américain Snoop Dog a choisi Tilt pour distribuer ses produits dérivés. « Dans les 10 prochaines années, tout le monde utilisera cette alternative de financement, que l’on soit un particulier, une association ou même un gouvernement », explique James Beshara, CEO et co-fondateur de Tilt.

La France ne devrait pas échapper à cette nouvelle vague d’innovation venue de la Silicon Valley. « Notre démarrage dans l’Hexagone a confirmé nos espoirs : de tous nos pays, la France est celui où nous avons eu le démarrage et l’adoption les plus rapides », indique Olivier Buffon. Vous allez bientôt voir des projets très ambitieux se monter en quelques jours. La Silicon Valley n’a pas fini de nous étonner.

#Replay : Comment ça ! Vous n’avez pas vu la vidéo du Startupper ? C’est par ici que ça se passe : 

@Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

2 Commentaires

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux