Documents juridiques: Captain Contrat s’occupe de tout

Bénédicte Sanson prend les commandes de cette dernière émission avant les vacances du Wimooovjee, aux côtés de son témoin du mois, Benoit Volatier, fondateur de Occurrence, un institut d’études indépendant spécialisé dans l’évaluation de la communication. Ensemble, ils reçoivent Maxime Wagner, cofondateur de Captain Contrat.

Rapide et efficace

Cette entreprise « fournit des documents juridiques à des créateurs d’entreprises et des dirigeants de TPE-PME, rédigés par des avocats et à des prix 2 à 4 fois moins chers ». Concrètement, la société a développé un logiciel qui permet aux avocats de gagner beaucoup de temps dans la rédaction des documents sur toute la partie secrétariat juridique. Ainsi, ils peuvent se concentrer sur leur valeur ajoutée, le conseil juridique.

Moins de travail pour plus de clients

L’idée de cette solution n’est pas de brader leurs compétences, mais plutôt de leur permettre de n’intervenir que là où ils sont vraiment utiles. En effet, le 1er constat de Maxime Wagner est que « sur l’ensemble de la production de documents juridiques par des avocats, la 1re partie (collecte d’informations, mise en forme du document, préparation des closes, etc.) ne nécessite pas forcément d’être faite par un avocat, contrairement à la 2e partie de conseil. Captain Contrat se charge donc de cette 1re partie en fournissant des documents prérédigés, dynamiques et avec toute la bonne mise en forme pour que les avocats puissent travailler directement avec leurs clients. Tout le monde est finalement gagnant puisque les clients payent les documents juridiques 3 fois moins cher et les avocats, de leur côté, ont 3 fois plus de clients puisqu’ils gagnent 3 fois plus de temps.

Un marché à prendre avec des pincettes

Malgré cette idée brillante de mettre la technique au service de l’expertise humaine, il ne faut pas oublier que ce business met en cause plusieurs enjeux. En effet, lorsque l’on attaque un marché aussi ordonné que celui des avocats, il faut respecter et suivre certaines règles. Ainsi, après des mois de veille et de discussions, Maxime Wagner et son frère se sont donc lancés dans l’aventure en octobre 2013, pour ensuite être rejoints par leur 3e associé.

Enfin, Benoit Volatier donne un conseil important à notre invité en répondant à sa question : « Comment savoir s’il est temps pour son entreprise d’attaquer un autre marché ? ».

 

Dominique Restino

Dominique Restino

Animateur

Dominique Restino est un passionné aux multiples casquettes. Vice président à la CCIP, entrepreneur, Fondateur de l'IME et Président du Moovjee, il vous propose chaque semaine de découvrir ses jeunes qui entreprennent.

1 Commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux