5 choses à prendre en compte avant de lancer son entreprise ?

Début d’année rime avec bonnes résolutions, et si l’une d’elles était de créer votre entreprise sur janvier 2015, 5 choses à savoir pour se lancer dans les meilleures conditions.

1 Franchir le pas

Créer une entreprise est une magnifique aventure humaine ! Chaque jour vous allez rencontrer des personnes passionnantes et passionnées qui tous les matins se lèvent afin de donner vie à leur projet.

À titre d’exemple, si vous intégrez un incubateur ou un accélérateur de startups vous aurez la possibilité d’échanger avec d’autres entrepreneurs sur la vision de l’entrepreneuriat, de confronter vos idées sur l’orientation de votre projet, d’exposer vos problématiques du quotidien … et d’exprimer vos doutes.

Car oui dans la réalité, la création d’entreprises est faite d’incertitudes et de difficultés à surmonter. L’entrepreneuriat est un véritable projet de vie. Au lancement il est certain que vous ne compterez pas vos heures, que vous travaillerez même le samedi / dimanche, et que vous arriverez difficilement à déconnecter le weekend. L’association vie professionnelle et vie privée risque donc d’être impactée…

Alors toujours motivé(e) ? Prêt(e) à changer le monde ? Dans tous les cas si vous vous lancez vous ne le regretterez pas et surtout vous ne serez plus la même personne !

2 Le concept de l’entreprise

La « bonne » idée vient souvent d’un manque de la vie courante ou d’un besoin client identifié dans le quotidien. De nombreuses entreprises voient le jour après un voyage à l’étranger ou après un congé maternité. Le fait d’y être confronté personnellement ouvre de nouvelles opportunités.

De cette attente client, il faut ensuite vérifier qu’elle se généralise autour de vous. Car pour que votre entreprise se développe il est essentiel d’identifier un potentiel marché et de cibler une certaine clientèle (BtoC, BtoB, marché de niche, international, etc.).

Ces dernières années l’évolution des nouvelles technologies, du e-commerce ou encore du mobile ont par exemple permis d’innover et d’adapter des concepts déjà existants vers un modèle internet.

3 Faire un business plan

La rédaction d’un business plan va permettre de confronter vos hypothèses de chiffre d’affaires et de déterminer à quel moment votre entreprise sera rentable. Un tel document résume le concept, l’équipe et les moyens financiers à mettre en œuvre pour atteindre cet objectif de rentabilité.

Exercice très redouté par l’entrepreneur, car souvent chronophage et réalisé en parallèle du développement de l’entreprise, cette étape (surtout celle du plan de financement) reste tout de même indispensable pour la pérennité de votre projet.

4 Le choix du statut juridique

Il existe de nombreux statuts juridiques en France, que vous souhaitiez lancer votre entreprise seul ou avec des associés (Entreprise Individuelle, EIRL, EURL, SARL, SAS, …).

Plusieurs critères sont à prendre en compte dans la décision finale (responsabilité du dirigeant, régime fiscal de l’entreprise, régime social du dirigeant, nombre d’associés, capital social, etc.).

Pour faire le bon choix, il est fortement recommandé de faire appel à un expert-comptable ou à un avocat sur ce sujet.

Une fois votre statut juridique choisi, vous devez le publier dans un journal officiel

5 Penser gestion dès le départ

Au lancement de son activité, il peut être tentant de commencer à utiliser un tableur ou un traitement de texte pour éditer des factures clients ou émettre des devis. C’est tout à fait possible, mais dans les faits peu optimal…

Effectivement même si par cette approche votre budget est maitrisé, cette méthode devient vite limitée dans la gestion au quotidien : comment contrôler les factures impayées ? Quel est l’état de ma trésorerie ? Comment suivre mon chiffre d’affaires ? Comment travailler avec plusieurs collaborateurs ? … Autant de besoins difficiles à mettre en application avec un tel outil.

D’expérience il est plus simple de s’équiper dès le départ d’un logiciel de facturation en ligne avant que la volumétrie des factures et des devis ne soit trop importante !

Alors, que ferez-vous pour le reste de cette année 2015 ?

Jean-Philippe Duquerroy

Evoliz

Jean-Philippe Duquerroy

Jean-Philippe Duquerroy

Jean-Philippe Duquerroy est cofondateur et responsable marketing de la société Triiptic SAS, entreprise spécialisée dans l’édition de logiciels de gestion à destination des auto entrepreneurs et TPE / PME. Soucieux d’accompagner les entrepreneurs dans le développement de leur activité, Jean-Philippe Duquerroy est à l’origine de la création du portail pour auto entrepreneur myAE.fr et de l’application de gestion commerciale en SaaS pour petite entreprise Evoliz.com. Ces 2 plates-formes regroupent actuellement une communauté de plus de 50 000 entrepreneurs.

2 Commentaires
  1. Article intéressant. Il est fort dommage qu’un grand nombre de personne résonne en « idée du siècle ». L’entrepreneuriat consiste principalement à répondre à un problème de notre quotidien par une solution + efficiente et + efficace.
    Le choix juridique étant souvent un vrai casse-tête, je conseillerai les services de Captain Contrat (www.captaincontrat.com) comme solution très accessible pour se faire conseiller.

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux