#FoodTech : Monbanquet lève 500 000€ auprès du Seed Club d’ISAI

La startup, Monbanquet, livre des buffets entièrement conçus par des artisans sélectionnés et à partir de 3 euros par personne.

Quelle bonne nouvelle pour ceux qui vont se marier. Monbanquet vient d’annoncer une première levée de fonds de 500 000€. Ce tour de table a été réalisée auprès du Seed Club d’ISAI composé de Jean Claude Boulet (TBWA), Philippe Dokes (Companeo), Pierre Kosciusko-Morizet et Olivier Mathiot (PriceMinister), Eric La Bonnardière et Yvan Wibaux (Evaneos), Jean-Fabrice Mathieu (Kelkoo, SeLoger), Yves Peis (Lolies), Christophe Poupinel (Ooreka) et Thibault Viort (CityVox).

La startup nourrit de grandes ambitions. La levée de fonds a pour objectif de recruter une dizaine de personnes pour renforcer ses équipes techniques et opérationnelles, et de poursuivre son extension géographique. Après un lancement fin 2015 dans l’agglomération parisienne, elle en profite en effet pour annoncer son implantation à Lyon au début du mois de juin.

Plus de 30 000 convives déjà régalés

La startup Monbanquet propose de livrer des buffets conçus par des artisans, à partir de 3€/personne. L’objectif est double : mettre de nouveaux outils digitaux à la disposition des artisans, tout en simplifiant l’expérience des clients. Elle a déjà régalé plus de 30 000 convives à Paris et à Lyon, sur des événements professionnels, associatifs et particuliers. Et cela ne devrait pas s’arrêter en si bon chemin.

« La valeur ajoutée de Monbanquet, c’est qu’ils ont instauré un modèle profitable à tous. D’un côté, ils créent de nouvelles opportunités pour des artisans locaux. De l’autre, ils proposent une réelle alternative aux clients, lassés des traiteurs industriels », synthétise Yvan Wibaux, investisseur et co-fondateur d’Evaneos. La startup foodtech veut maintenant « prouver à tout organisateur d’événement que régaler ses convives n’est pas un luxe », insiste Christophe Poupinel, investisseur et fondateur d’Ooreka.

Le client devient un ambassadeur

Monbanquet atteint ses objectifs d’abord grâce à une relation privilégiée entre les artisans, et les fondateurs. C’est pendant leurs études que Maxime Renault, Hugo Rivière et Mario Matar ont développé DuBonPain, le guide des boulangeries artisanales. « Nous avons alors découvert un savoir-faire d’une richesse exceptionnelle, mais pourtant inexploité, à deux pas de chez nous », explique Maxime Renault, CEO.

Cette simplicité et qualité ont déjà séduit plusieurs dizaines de milliers de convives d’événements aux profils différents : assemblées générales, cocktails en entreprises, séminaires, et même événements familiaux. Comme Sophie, présidente d’association, les clients deviennent de véritables ambassadeurs de la marque : « Commander chez eux est un vrai plaisir : c’est agréable de déguster ces bons produits français fraîchement préparés ».

#Replay : Notre startupper, lui cherche des fonds dans cette 3e aventure :


Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux