horizon-entrepreneur

À la tête d’une très petite entreprise ou d’une grosse PME, l’entrepreneur a toujours besoin de souplesse dans la gestion de sa trésorerie.

Bien gérer son entreprise, c’est aussi savoir épargner. Pour faire face à un éventuel ralentissement de son activité, pour ne pas être à la merci d’un client un peu trop laxiste dans ses délais de paiement. Les raisons ne manquent pas. Aussi, est-il indispensable de placer ses excédents de trésoreries sur un compte bancaire. Directeur du marché des Professionnels à la Caisse d’Épargne, Florent Lamoureux évoque deux solutions. Entrepreneurs, n’en perdez pas une miette.

Première option, le compte à terme va permettre, « sur la base d’une durée précise et fixée à l’avance avec le banquier », explique Florent Lamoureux, de placer une somme d’argent pour une durée très courte (1 mois à 1 an) ou plus longue (5 ans -10 ans). En clair, une solution qui, si elle a le mérite d’être efficace, manque un peu de souplesse au regard du chef d’entreprise.

Ce qui n’est pas le cas du Compte Excédents Professionnels. Plus souple, il permet « de placer son argent et de le retirer à tout moment dès que j’en ai besoin », détaille Florent Lamoureux. « Sur la base connue d’un taux d’intérêt connu », le Compte Excédents Professionnels s’adresse à toutes les entreprises : SA, SAS, SARL, entreprise individuelle, etc…

Au final, le Compte Excédents Professionnels constitue une véritable alternative au Livret B.

 Tancrède Blondé