Jean-François Delplancke, auteur de L’Oréal: la beauté d’une stratégie et professeur à l’ESP, confie à Thomas Benzazon, les secrets de la réussite du groupe de cosmétique français. 

Dans cette chronique des Éditions Dunod, l’auteur rembobine la cassette pour se retrouver en 1909, date de création de L’Oréal. « Son fondateur, un innovateur, bossait 18h par jour, 7 jours par semaine. », raconte-t-il. Plus d’un siècle plus tard, le groupe se positionne en tant que leader mondial de la beauté.

[Tweet  » Son PDG ne se considère pas comme leader, mais éternel challenger. »]

Un entreprise doit toujours garder son esprit entrepreneurial

Si L’Oréal est aujourd’hui leader, la marque ne reste pourtant pas sur ses acquis. « Son PDG ne se considère pas comme leader, mais éternel challenger.», explique l’invité. Cet esprit, permet aujourd’hui à la marque de réaliser une croissance à deux chiffres. Qui a dit que les belles histoires d’entreprises n’existaient pas en France ?

Des conseils pour les entrepreneurs

Startup devenue géant parmi les géants, L’Oréal sert désormais d’exemple aux entrepreneurs. Jean-François Delplancke développe la notion de « tension créatrice » appliquée par le géant, que chaque startup devrait calquer. Il aborde également l’aspect financier, en conseillant aux jeunes chefs d’entreprises de ne pas dépenser leur argent n’importe comment. Des conseils qu’il développe aujourd’hui dans cette chronique.