Dans cette nouvelle chronique, Michelle Jean-Baptiste, experte juridique, définit les atouts et les inconvénients d’une filiale et d’une succursale.

Filiale et succursale, même combat ? Pas exactement. Sur le plan juridique, ces deux structures ne disposent pas des mêmes attributs. « Une filiale est par définition une personne morale, à part entière. Une succursale, quant à elle, symbolise une émanation commerciale », définit Michelle Jean-Baptiste.

Pour établir le bon choix, l’entrepreneur doit se pencher sur la stratégie qu’il souhaite mettre en place. Notre chroniqueuse met en pratique la vie d’un entrepreneur, pour mieux comprendre les nuances qui existent entre ces deux termes. Elle évoque aussi la thématique d’un développement à l’international. « Une succursale peut s’avérer dérangeante. Comme elle n’a pas d’identité juridique, cela peut devenir bloquant par rapport à la confiance par exemple », explique-telle.

« Avant de partir, mieux vaut tâter le terrain sous le format d’une succursale. Si ça marche, on se lance dans la filiale », conclut Michelle Jean-Baptiste.