Innovation fractale : un moyen de conquérir de nouveaux marchés

Christophe Midler, directeur de recherche au CNRS  et co-auteur de l’ouvrage Innover à l’envers revient sur la stratégie de conquête « par le bas » de Renault.  

Tout le monde n’a pas la même définition de l’innovation. Renault en est l’exemple parfait. Depuis la commercialisation de sa Logan, symbole par excellence du Low Cost, le groupe français a inauguré une stratégie originale, mais payante : attaquer un marché par l’entrée de gamme.

« Après Louis Schweitzer dans les années 90, Carlos Ghosn en a remis une couche en visant l’Inde avec la Kwid. Elle est encore moins chère et se vend à 3500€ contre 5000€ pour la Logan à l’époque », indique Christophe Midler.

Pour « innover à l’envers », il reste malgré tout essentiel de s’adapter au contexte du marché visé. « Il faut également connaître les codes de la concurrence », développe l’auteur dans cette chronique avant de parler du concept d’innovation « fractale »…

PARTAGER (81)
S'INSCRIRE A LA NEWSLETTER

1 Commentaire
  1. Olaf de Hemmer

    11 avril 2017 12 h 49 min

    Il ne s’agit pas d’innover « a (‘envers » mais « dans le bon sens » !
    C’est-a-dire de rendre le vrai service attendu avec ce qui suffit.
    Avec le raisonnement valeur (s) qui tient en 3 points :
    – a quoi ca sert ?
    – que sufdit-il ?
    – travailler AVEC les parties prenantes

Laisse ton commentaire