Financement participatif : les projets du moment à suivre

Alors que les projets en cours de financement sur les plateformes de crowdfunding se comptent par dizaines de milliers, difficile de faire le tri pour trouver LA pépite. De Ulule à KissKissBankBank, Widoobiz vous a un peu mâché le travail avec cinq initiatives reflétant les aspirations des internautes.

Canaille Wear : la mode éthique, le style graphique 

Canaille Wear

La conscience écologique est en plein éveil chez le consommateur. Ce dernier veut acheter plus durable, plus transparent, plus éthique. Pas étonnant donc que les jeunes pousses de la mode soient souvent plus engagées que leurs aînées, surtout quand on sait que cette industrie est la 2e plus polluante du monde. En attestent les labels fraîchement débarqués sur les plateformes de crowdfunding. Parmi eux, Canaille Wear entend mettre à l’honneur un design 100% français sur des pièces textiles conçues en fibres naturelles ou en coton biologique. Avec son bagage de graphiste, Lola Benzazon appose ses jeux de mots et son optimisme sur des totebags et des T-shirts pour homme et femme. Communiquant en toute transparence, elle explique faire appel à un imprimeur nancéien qui n’emploie aucun solvant, ainsi qu’au fabricant Stanley/Stella côté matières premières, pour une fabrication responsable et durable.

MyDistillerie.com

MyDistillerie.com, le pont entre producteur indépendant et amateur de spiritueux

Le projet MyDistillerie.com part d’un double constat. Premièrement, la France compte de nombreux producteurs indépendants de spiritueux de grande qualité (plus de 50 distilleries de whisky notamment). Et deuxièmement, les consommateurs sont justement à la recherche de petits producteurs. La réponse, c’est Stéphane Pillard qui l’apporte. Cet amoureux du terroir évolue depuis 2010 dans l’univers des boissons alcoolisées. Avec MyDistillerie.com, il se transforme en intermédiaire et apporte aux clients qui ne peuvent pas se déplacer la possibilité d’avoir accès aux spiritueux locaux. Le projet a déjà atteint 48 % de son objectif sur KissKissBankBank, avec 3 827 euros de collectés sur un total de 8 000 euros.

Ocean's Zero

Ocean’s Zero, le zéro déchet bientôt à portée de main

Les nouvelles marques ne sont pas les seules à tenter l’aventure du financement participatif. Des labels de renom international n’hésitent pas à y lever des fonds tout en cultivant leurs liens avec leur communauté. Parmi eux, Surfrider Foundation Europe, une ONG qui œuvre depuis plus de deux décennies à la préservation des océans. Sur Ulule, l’association propose une nouvelle application mobile. Baptisée Ocean’s Zero, elle se définit comme un assistant personnel bâti pour réduire nos déchets. Sur les millions de tonnes de poubelles déversées chaque année dans la mer, 80% proviennent en effet des continents et de nos propres excès. Cette application plurielle vise donc à nous responsabiliser en changeant nos (mauvaises) habitudes sans pour autant nous culpabiliser. L’application donne les clés pour minimiser les emballages et notre consommation, en nous aidant à concevoir nous-mêmes certains de nos produits, et à recycler en nous ouvrant les portes de l’économie circulaire.

La revue Klima

Klima, quand l’art et la recherche s’unissent

Associer le monde de la recherche et celui de la création artistique, c’est le pari des créateurs de Klima. Cette revue semestrielle, lancée par des chercheurs en sciences humaines, propose « une réflexion collective à partir d’un article écrit par un ou une doctorante ». À partir de ce texte, d’autres disciplines (photos, essais, nouvelles) viennent approfondir le sujet. « Klima aspire à être un souffle nouveau », détaille la page du projet sur KissKissBankBank. Et pour l’instant, l’initiative séduit, puisque près de 6 000 euros ont été récoltés sur les 10 000 espérés. Le premier numéro de la revue, dont le thème sera les enjeux politiques et idéologiques sous-tendus par l’univers de la science-fiction, sera disponible en décembre 2018.

Le magazine Têtu

Têtu, le média à (re)suivre

Mars 2018, Têtu est en pleine liquidation judiciaire. Alors que le média LGBT rend son dernier souffle, il est sauvé in extremis par un collectif d’entrepreneurs de la French Tech et des média. L’ambition d’Albin Serviant et de ses pairs est simple : reconstruire Têtu autour d’un projet pluri média, en misant sur un journalisme de qualité afin d’assurer à la communauté LGBT un espace d’expression engagé. En mai, le collectif lève 700 000 euros de fonds, destinés à la refonte du site et le lancement d’un trimestriel. Dans la foulée, Albin et consorts lancent une campagne de pré-abonnement sur Ulule, baptisée #plusTÊTUquejamais. Une campagne destinée à renforcer les équipes, afin d’inscrire Têtu dans le paysage médiatique français, et ce de façon pérenne.

À lire aussi :

Livres inspirants pour entrepreneurs motivés #7

Rentrée 2018 : objectif détox digitale !

PARTAGER (42)
S'INSCRIRE A LA NEWSLETTER

1 Commentaire
  1. […] Financement participatif : les projets du moment à suivre […]

Laisse ton commentaire