Recrutement : comment éviter l’erreur de casting

Trouver le collaborateur idéal pour un poste est plus compliqué qu’il n’y paraît. Pour dégoter la perle rare, il faut éviter de multiples pièges et surtout bien préparer l’entretien. Retour sur les 10 règles d’or à appliquer pour trouver son bonheur lors d’un recrutement selon Ignition Program, startup spécialisée dans le domaine.

1. Préparer une fiche de poste claire

Pour réussir son entretien, il faut commencer par la base, à savoir rédiger une fiche de poste claire. Définissez en amont ce que vous cherchez chez votre candidat pour bien avoir en tête ce que vous allez évaluer le jour J. Ce travail vous permettra d’avoir, dès le départ, des candidats qui correspondent mieux à votre poste.

2. Vraiment écouter

Cela parait évident, mais lors d’un entretien d’embauche, il faut écouter. Et pas seulement d’une oreille distraite. Essayez de comprendre les attentes du candidat pour définir ce qu’il vient chercher dans votre entreprise et s’il correspond à votre poste. C’est une sorte de match entre vous et lui pour évaluer si ça va coller.

3. Mettre en confiance

Contrairement à ce que certains pourraient imaginer, rien ne sert de déstabiliser un candidat lors d’un entretien. Le postulant risque de se refermer sur lui-même et perdre tout son naturel, anéantissant par la même occasion son potentiel à exprimer ses idées. Le recruteur doit, au contraire, créer un climat de bienveillance pour tirer le meilleur du candidat.

4. Devenir Sherlock Holmes

Mettre en confiance ne signifie pas forcément être une bonne poire. Rappelez-vous que l’entretien est un exercice oral auquel certains excellent. Votre rôle est de craqueler le vernis et voir ce qui se trouve dessous. Y a-t-il des vraies compétences ou seulement du charabia ? Pour avoir la réponse, n’hésitez pas à demander des détails, des chiffres, des preuves tangibles de ce que le candidat a réalisé.

5. Voir au-delà des mots

Le langage corporel ne doit pas être oublié lors de l’entrevue. Analyser l’attitude, les gestes, la manière dont le postulant interagit avec vous est essentiel, car cela raconte quelque chose que le candidat ne vous dit pas forcément. Par exemple, s’il est avachi ou vraiment trop détendu, cela peut laisser deviner une forme d’arrogance. Vous pouvez aussi vous focaliser sur la structure de son discours : quelqu’un de très clair et organisé dans son propos témoigne d’une maturité certaine et d’une bonne prise de recul.

6. Conserver l’authenticité

Portez une attention particulière à la formulation de vos questions. Il ne faut pas biaiser les réactions du candidat. Évitez donc les questions fermées, dont la réponse se résume à un laconique ‘oui’ ou ‘non’. Au lieu de cela, faites des questions ouvertes, qui engendreront des répliques plus riches en informations pour vous.

7. Analyser sa capacité à se remettre en question

Dans un environnement managérial, les collaborateurs doivent faire preuve d’une capacité à accepter et gérer les feedbacks. Pour évaluer votre candidat, vous pouvez lui demander comment ses anciens managers le perçoivent. Si le candidat propose dans sa réponse une petite critique sur lui-même, cela prouve qu’il est réceptif aux retours et n’a pas peur de la critique.

8. Ne pas rester en surface

Un entretien d’embauche ne doit pas rester superficiel. N’hésitez pas à demander au candidat ce qui le motive dans la vie. Il faut comprendre ce qu’il aime dans son travail de manière générale. Par exemple : la compétition, se dépasser, apporter une plus-value à l’équipe… Cela vous permettra de vérifier si sa personnalité correspond à votre équipe et au poste en question.

9. Parler d’autre chose que du travail

En fin d’entretien, vous pouvez aborder d’autres sujets que celui du travail. Créez un vrai échange, pour voir à quoi ressemble le candidat à l’extérieur de la sphère professionnelle. Cela va raconter quelque chose de plus sur la personne, et peut-être vous permettre d’avoir un coup de cœur.

10. Checker les références professionnelles

On ne vous apprend rien en vous rappelant qu’un candidat est là pour se vendre. En demandant des références, vous allez écarter les derniers doutes qu’il vous reste sur le postulant. Une bonne manière de vérifier si vous vous êtes fait avoir pendant l’entretien.

Avec ces dix règles d’or, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour éviter l’erreur de casting lors de votre recrutement. Un dernier conseil : n’oubliez pas que c’est le manager direct du candidat qui doit avoir la main sur la décision finale. En effet, c’est lui qui devra travailler quotidiennement avec cette personne. C’est donc lui qui doit avoir le dernier mot.

À lire aussi :

Les 6 erreurs à éviter quand on envoie son communiqué de presse

Créateurs d’entreprise, voilà tout ce qui change en 2019

 

 

 

 

PARTAGER (14)
S'INSCRIRE A LA NEWSLETTER

1 Commentaire
  1. […] Recrutement : comment éviter l’erreur de casting […]

Laisse ton commentaire