Aviophobie : quand la French Tech vole au secours des angoissés

Aviophobie : quand la French Tech vole au secours des angoissés

travelwell-aviophobie-frenchtech

Avec Travelwell, la société française PXCom entend bien améliorer le voyage des passagers atteints d’aviophobie. Décryptage.

Palpitations, tremblements, sueurs froides, troubles de l’humeur ou de la vision… Si, au moment d’embarquer à bord d’un avion, vous ressentez tout ou partie de ces symptômes, c’est peut-être que vous souffrez d’aviophobie. Un mal qui touche 40 % des personnes à travers le monde, selon l’Organisation de l’aviation civile internationale.

PNC aux portes, armement des toboggans…

Face à de tels chiffres, les plus pragmatiques objecteront que l’avion est le moyen de transport le plus fiable. À raison. Pour les amateurs de statistiques, sachez que l’année 2017 a été la plus sûre pour le transport aérien mondial depuis 1946. Mais, c’est bien connu, la peur et sa grande sœur la phobie, touchent à l’irrationnel. L’avion, aussi sécuritaire soit-il, fait l’objet de tous les fantasmes, les accidents étant aussi rares que spectaculaires. Consciente du problème, la compagnie Air France a d’ailleurs mis en place des stages anti-stress à destination des voyageurs les plus anxieux.

Et respiration immédiate !

Fort de ce constat, PXCom, société française spécialisée dans la publicité digitale aérienne, a développé la solution digitale Travelwell. Cette expérience personnalisée, destinée aux passagers les plus terrorisés, propose différents programmes de relaxation, de méditation, de respiration et de nutrition avant, pendant et après le vol. Une véritable alternative aux thérapies classiques. Imaginée avec la populaire Charlotte Dodson, maître de yoga internationalement connue, et la startup française SkyLights pour l’expérience immersive, Travelwell concourt en février à l’Aircraft Interiors Middle East de Dubaï et en mai à l’Aircraft Interiors Expo 2019 d’Hambourg. L’objectif : décrocher l’un des plus grands prix internationaux, décerné aux produits et concepts de cabine d’avion innovants. Avec ou sans trophée, la solution pourrait bien prendre son envol dans les prochains mois. Et conquérir les quelque 4,5 milliards de passagers transportés chaque année.

0 commentaires

Laisser un commentaire