Tonbooktoo dépoussière le marché du livre d’occasion

Tonbooktoo dépoussière le marché du livre d’occasion

tonbooktoo-depoussiere-marchhe-livres-doccasion-economie-circulaire

Sa volonté de créer du lien social par le livre n’est plus une utopie. Arnaud Poissonnier avait imaginé une plateforme d’économie collaborative autour du livre, un site sur lequel on peut prêter, donner ou vendre des ouvrages. Avec Tonbooktoo, le rêve est devenu une réalité unissant bibliophiles et culture geek.

Créer son entreprise n’était pas une page blanche pour Arnaud Poissonnier, déjà à la tête de Babyloan, le leader européen de crowdfunding de microcrédit, et de sa propre agence de conseil. Avec Tonbooktoo, c’est néanmoins la première fois qu’il se consacre à la littérature. Son concept mise sur l’économie collaborative du livre sur le web. Chaque utilisateur de la plateforme peut ouvrir sa bibliothèque personnelle au prêt, à la vente et même au don.

Cofondée avec Valentine Dubot, qui quitte actuellement la société pour se consacrer à de nouvelles aventures professionnelles, Tonbooktoo a jailli dans l’esprit d’Arnaud en 2015. « C’est un vrai concours de circonstances. J’étais membre d’un jury de jeunes qui devaient imaginer des projets à impact social. Trois candidates dont l’initiative n’avait rien à voir avec la nôtre, m’ont inspiré. L’idée m’est littéralement tombée dessus et je l’ai couchée sur le papier », se souvient l’entrepreneur. Pour financer une partie de la R&D, le développement du site, sa stratégie, ses premiers recrutements et ses relations presse, les deux acolytes lèvent environ 400 000 euros auprès d’une douzaine d’investisseurs.

Le livre, le bien d’occasion le plus vendu du web

Officiellement lancée en 2018, Tonbooktoo parie sur sa capacité à générer et agréger des communautés de partage de livres. « Nous misons sur la stimulation de l’esprit communautaire, pas sur le simple achat de livres. Pour ça, il y a Amazon. Par exemple, si on prend un immeuble qui compte 20 appartements avec 160 livres chacun, mais que leurs habitants ne se parlent pas ou peu, nous y voyons le potentiel de déployer un groupe de proximité autour d’une mutualisation à laquelle ils ne pensaient pas », se réjouit Arnaud Poissonnier. D’autant que, toujours selon lui, « le livre est le bien d’occasion le plus vendu sur Internet. Les Français ont en moyenne 158 ouvrages dans leur bibliothèque. » Imaginez le potentiel…

Côté finances, Tonbooktoo fonctionne sur un système d’abonnement annuel de 19 euros. La plateforme a aussi opté pour une offre BtoB avec cette même logique d’adhésions unitaires. Seule différence, ces dernières sont vendues en quantité pour les entreprises qui souhaitent proposer cette offre à leurs salariés.

tonbooktoo-livre-occasion-internet

Tonbooktoo propose une nouvelle manière de consommer les livres d’occasion sur internet

Il a réuni tout ce que la concurrence morcelait

La force de Tonbooktoo réside dans le fait de regrouper ce qu’aucun des autres acteurs du web n’avait tenté : certains sont des sites de trocs de livres ne cherchant pas à fédérer les internautes selon leurs centres d’intérêts, d’autres sont des gestionnaires de bibliothèques individuelles n’unissant pas leurs utilisateurs entre eux, tandis que quelques-uns ont privilégié le partage d’expériences de lectures en érigeant des réseaux sociaux spécialisés sans autres services associés.

Bâtisseur d’une nouvelle façon de consommer le livre, Arnaud Poissonnier ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. « Nous voudrions faire évoluer le site vers plusieurs dimensions. D’abord, en le faisant en partie passer d’une démarche bienveillante de partage à une approche un peu plus individualiste. (…) Et puisque la motivation première, outre la qualité de service apportée, est le pouvoir d’achat, nous réfléchissons à une mécanique autour d’un pouvoir d’achat vertueux », énonce le créateur du site, sans toutefois nous dévoiler tous ses secrets.

Développer des ponts entre le digital et l’événementiel

Une chose est sûre : de nouvelles fonctions et des services inédits devraient faire rapidement leur apparition sur Tonbooktoo. Et puisque « dans le domaine du numérique, le présentiel et le physique sont nécessaires, aux yeux d’Arnaud Poissonnier, Tonbooktoo mise sur du marketing traditionnel et du présentiel ».

Actuellement exposant sur le salon Livre Paris (qui se tient au parc des expositions de la Porte de Versailles du 15 au 18 mars), le site développe de nombreuses idées événementielles autour du partage et du livre. Et même si l’omerta est encore de rigueur sur ces projets, l’entreprise pense notamment à la Francophonie pour diffuser le concept au-delà de nos frontières.

Les rêves, même les plus fous, ne manquent pas chez son créateur : « Avec une telle profondeur de nom, pourquoi ne pas oser un jumelage avec la ville… de Tombouctou ? » Ce ne sont pas les protecteurs des célèbres manuscrits de la ville malienne qui devraient s’y opposer.

0 commentaires

Laisser un commentaire