Ces rencontres qui transforment

Ces rencontres qui transforment

Nos vies d’hommes et de femmes d’entreprise sont bien occupées. Il y a peu de place pour d’autres rencontres que celles que nous avons planifiées. Laisser un espace, même minime, à des rencontres inhabituelles peut donner un supplément de saveur à notre vie. Il y a des rencontres qui nous transforment…

C’est un après-midi d’automne sombre et pluvieux, je me suis engagé pour cette série de visites à l’hôpital, comme chaque semaine, en tant que bénévole au sein d’une association accompagnant des personnes en fin de vie.

Mais cette fois je n’ai aucune envie d’y aller.

Mon épouse et moi venons d’avoir un accrochage. Je me sens abattu, et je tourne de longues minutes dans le parc de l’hôpital, ressassant mes pensées liées à la dispute, prêt à repartir chez moi à tout instant.

Après un temps de méditation qui m’aide à me recentrer, je trouve enfin la détermination de rentrer dans l’hôpital et de commencer la première visite. Je fais la connaissance d’une femme très âgée – 90 ans environ – qui voit approcher la mort avec courage et sérénité. Ses yeux par moments pétillent ; elle rayonne tandis qu’elle me parle de sa vie remplie de sens, consacrée à partager sa passion de la musique avec des enfants. Dès les premières minutes de cette rencontre avec cette ancienne professeure de musique, j’ai senti mon agitation intérieure s’apaiser. Je me sens liée à elle, loin de la morosité qui m’envahissait. Au moment où je quitte la chambre, je suis presque joyeux, reconnaissant de cette rencontre qui m’a tant apporté, prêt à reprendre les fils du dialogue avec mon épouse et à continuer mes visites.

Grandir en humanité

Mes rencontres à l’hôpital changent souvent mon humeur mais aussi ma perspective sur un conflit en cours ou un problème à résoudre. Ce sont aussi des invitations à continuer à donner dès maintenant le plus de sens possible à ma vie.

Vous qui lisez cet article avez déjà probablement la question du sens de votre action. Je voudrais apporter un éclairage supplémentaire, sur les doses de sens que nous apportent, en dehors de notre engagement professionnel, les “rencontrent qui transforment”.

Les rencontres qui transforment sont celles grâce auxquelles nous ne sommes plus tout à fait le même avant et après. Ce sont des rencontres fortes, donnant la sensation de grandir en humanité, et qui apportent un supplément de sens et de saveur à notre semaine. Comme un parfum d’aventure humaine.

D’ordinaire, de telles rencontres surviennent dans nos vies sans que nous ne les recherchions particulièrement. Mais nous pouvons aussi les favoriser. “Aménager” dans notre vie des espaces pour des rencontres qui nous transforment…Un thème qui me passionne et auquel j’ai décidé de consacrer tout un chapitre de mon dernier livre [1].

Remplir les petites cases de notre vie

Je voudrais vous proposer ici une métaphore à laquelle je n’avais pas pensé lorsque j’ai écrit ce livre : celle du bento.

Vous connaissez certainement cette boîte japonaise (lunchbox) dans laquelle il y a souvent un ou deux espaces plus grands que les autres. La majorité d’entre nous a ainsi déjà réservé deux grands espaces dans son bento personnel. Un pour son travail et un pour sa famille, avec des espaces plus petits autour pour un sport ou un hobby.

Le bento de votre vie est probablement déjà bien rempli, et riche en saveurs. Mais en regardant bien, il y a encore peut-être un peu de place, ne serait-ce que deux ou trois heures par semaine, pour favoriser des rencontres qui nous transforment.

Aller vers l’inconnu

Ces rencontres se font souvent avec des personnes très différentes de nous, ou que nous n’avons jamais la chance de rencontrer dans nos vies quotidiennes, et dont la situation nous touche. En tant qu’hommes et femmes d’entreprise en particulier, nous passons tout de même l’essentiel de notre temps avec des gens – collaborateurs, clients, fournisseurs – avec qui nous avons finalement beaucoup en commun.

Je me souviens avec émotion de l’expérience une équipe d’une entreprise que j’avais accompagnée à travers deux jours de rencontres avec des personnes en grande précarité, sortant juste d’une période à la rue. Deux jours à échanger, à cuisiner ensemble, et à les accompagner dans leurs démarches quotidiennes.  Je me souviens en particulier des regards et des témoignages à la fin de ces rencontres.

Voici par exemple ce qui avait été posté sur Facebook le lendemain par un participant : « Quand ton entreprise te propose de passer deux jours sur ton temps de travail à l’Armée du Salut pour “s’ouvrir l’esprit” et servir avec eux, aider avec eux, vivre avec eux, et quand le CEO fait aussi partie de l’expérience, tu te dis que la boîte a de belles valeurs ».

Quelles sont de votre côté les personnes dont la situation vous touche et à la rencontre de qui vous pourriez aller davantage, pour seulement quelques heures par semaine ? Quel pourrait être un premier pas pour favoriser de telles rencontres ?

Vous découvrirez ainsi peut-être que nous ne pouvez plus vous passer de ces moments qui enrichissent votre semaine…et votre vie.

[1] Ensemble : Agir pour soi et pour les autres. Petit manuel d’engagement au quotidien (Les Arènes, 2018)

0 commentaires

Laisser un commentaire