Réussissez vos rendez-vous pros avec la synergologie

Réussissez vos rendez-vous pros avec la synergologie

Analyser le comportement de son interlocuteur pour mieux comprendre son état d’esprit, c’est le but de la synergologie. Cette science, encore largement méconnue en France, est une véritable boîte à outils pour les entreprises. Elle permet d’améliorer sa communication avec son équipe ou lors d’un entretien.

« Si je suis là, aujourd’hui, devant vous, c’est parce que je croise beaucoup les bras. » Sébastien Franki prend le temps d’apprécier l’effet de cette affirmation énigmatique sur son auditoire. Ce mercredi soir, une quarantaine de personnes s’est serrée sur des chaises et des canapés pour l’écouter dans une salle du Village by CA Paris, l’incubateur du Crédit Agricole.

Directeur de l’Institut européen de synergologie (IES), Sébastien Franki a découvert cette pratique méconnue au début des années 2000. À ce moment-là, il travaille dans une entreprise qui l’envoie étudier le langage corporel. « La coach m’a dit que comme je croisais les bras, cela voulait dire que j’étais fermé. Pourtant, j’étais très investi dans le cours, j’étais le plus actif des participants », raconte l’expert. Une contradiction qui gêne jusqu’à la formatrice.

Quelques années plus tard, il rencontre Philippe Turchet, docteur en sciences du langage et grand ponte de la synergologie. « Je l’ai interrogé sur la signification des bras croisés, et il m’a dit que pour lui, c’était un signe de bonne qualité d’écoute. C’est là que cette science a vraiment commencé à m’intriguer », poursuit Sébastien Franki. En 2006, il commence une formation dans le domaine et en 2009, il devient associé au sein de l’Institut européen de synergologie.

1200 réflexes corporels à la loupe

Se décrivant comme une pratique « à la croisée des neurosciences et des sciences humaines », la synergologie décrypte 1200 réflexes corporels pour jauger l’état d’esprit de son interlocuteur. Le but ? Mieux comprendre la personne en face et améliorer la qualité de la communication avec elle. Des éléments essentiels dans notre vie personnelle et professionnelle.

« Les personnes qui savent décoder disposent d’une longueur d’avance lors de tout échange et d’une plus-value dans le champ professionnel », confirme avec confiance la plaquette distribuée par l’institut. De quoi convaincre les responsables des ressources humaines qui souhaitent mieux recruter, les managers qui veulent mieux communiquer avec leurs équipes, le personnel médical pour mieux interagir avec leurs patients, les policiers, les professionnels de l’éducation et tous les curieux qui souhaitent mieux « comprendre l’autre ».

L’exemple des présentateur télévisés

Alors concrètement, qu’est ce qui trahi nos émotions et notre état d’esprit ? Vous l’aurez compris, les bras croisés ne sont pas un bon indice. Par contre, les jambes croisées le sont. Si votre interlocuteur est réceptif, il aura tendance à les croiser vers vous. Au contraire, en cas de fermeture, il se tournera de l’autre côté.

Le fait de se gratter le coin du nez est aussi assez révélateur. Ce geste, qui fait partie de la famille des micro-démangeaisons, montre une certaine gêne, tout comme le fait de boire une gorgée d’eau. Un réflexe surnommé « la goutte du malaise ».

La position du visage est aussi capitale. Les « grands communicants » que sont les présentateurs et présentatrices de journaux télévisés, de Claire Chazal à Jean-Pierre Pernault, l’ont prouvé. Le fait de positionner son visage non pas de face, mais de trois quarts et de dévoiler son profil gauche témoigne d’une certaine aisance et proximité.

Attention aux conclusions hâtives

Une fois ces astuces en tête, difficile de ne pas scanner notre environnement et interpréter à tort et à travers tous les signaux que nous y repérons. Un écueil contre lequel Sébastien Franki met en garde l’assistance. « Tout dépend du contexte, il faut savoir se servir de ces éléments pour nous aider et non pas pour faire des conclusions hâtives », prévient-il.

Pourtant, la synergologie semble bel et bien avoir compris les failles du corps humain. La preuve pendant la conférence : le grattement de nez spontané et embarrassé de Sébastien Franki devant un bug d’une de ses vidéos, qui déclenche l’hilarité de la salle comme du principal concerné. CQFD

1 commentaire

Merci beaucoup Hélène, et merci pour votre accueil chaleureux.
J'ai passé un très agréable moment chez vous au Village by CA Paris.
Amicalement,
Sébastien FRANKI

Par Sebastien FRANKI, le 12 juin 2019

Laisser un commentaire