Semaine de la qualité de vie au travail – Yoga vs méditation, que choisir ?

Semaine de la qualité de vie au travail – Yoga vs méditation, que choisir ?

Parmi les initiatives dites wellness, yoga et méditation font fureur. Ces pratiques vouées au mieux-être en entreprise, sont aussi l’occasion d’un team building informel. Managers, que choisir pour vos équipes ? Deux expertes pour vous aider à trancher, dans le cadre de la semaine de la qualité de vie au travail (17 au 21 juin 2019) et de la journée mondiale du yoga.

On pourrait reprocher au yoga, à la sophrologie, la relaxation ou la méditation de se focaliser sur l’humain et non sur le professionnel et son cadre de travail, pourtant, ces pratiques sont plébiscitées en entreprise, et témoignent de la considération des dirigeants pour le bien-être des équipes. Fériel JâtîFlower, professeure de yoga, et Lucie Pascutto, sophrologue spécialiste de la pleine conscience et fondatrice de Mindful Attitude, nous éclairent sur ces disciplines dans l’ère du temps.

Le yoga/la méditation sont-ils adaptées au monde de l’entreprise ?
Fériel JâtîFlower : Le yoga vise le bien-être mental et physique des personnes, c’est en ce sens qu’il s’adapte à l’entreprise désireuse d’améliorer la qualité de vie des salariés. Le yoga peut venir en aide dans la gestion du stress face à la pression au travail ou délier les tensions lorsque les postures sont prolongées. C’est aussi trouver un moment pour se détacher du planning et des contraintes. La pratique du yoga est une routine assez facile à instaurer : il suffit d’un tapis, d’un lieu comme une salle de réunion par exemple, et le tour est joué.

Lucie Pascutto : Pourquoi la méditation ne le serait-elle pas ? Il y a de fausses idées qui circulent, comme penser qu’il faut absolument être au calme pour pratiquer. En fait, on peut méditer partout et à tout moment de la journée; il n’y a pas nécessité d’un contexte particulier. Open space, métro, TGV… La méditation induit le retour à soi. Dans un monde professionnel connecté, exigeant et intense, le fait de prendre du temps pour soi, de se reconnecter, ou tout simplement de s’accorder du temps, est fondamental pour la performance et l’activité professionnelle.

« Le yoga crée une bulle en dehors des contraintes du travail »

Quelles attentes avez-vous pu observer ?
F.J. : Elles sont diverses et les différents styles de yoga sont là pour y répondre. Certains employés ont envie d’un moment de relaxation et de détente, d’autres de quelque chose de plus dynamique. Le professeur de yoga reste à l’écoute et adapte son cours selon l’énergie du moment. Les salariés cherchent à se libérer l’esprit à travers le yoga ; le temps d’une heure ils se créent une bulle hors du temps et surtout en dehors des contraintes du travail.

L.P. : Les attentes sont souvent autour de la régulation du stress, de la volonté de prendre soin de soi. Il y a aussi beaucoup de curiosité ; les personnes n’auraient pas forcément fait la démarche en dehors de leur lieu de travail. La méditation est vraiment une pratique accessible à tous.

En quoi méditation et yoga améliorent-t-ils la qualité de vie au travail selon vous ?
F.J. : D’un point de vue localisation, pratiquer le yoga dans son lieu de travail est idéal car cela permet de l’intégrer facilement dans son planning. C’est aussi le moyen de découvrir une nouvelle activité sans penser à la démarche de s’inscrire ou de se déplacer. Le yoga aide à la gestion du stress à travers la prise de conscience de la respiration et invite au lâcher prise, il permet de se recentrer sur soi et sur son travail en se détachant des interférences du quotidien. D’un point de vue physique, le yoga en entreprise est un outil efficace pour la prévention de maladies professionnelles comme le mal de dos. Introduire le yoga en entreprise permet aux salariés de retrouver une énergie positive et de développer sainement performance et créativité.

L.P. : La méditation « touche » à la personne. A sa vitalité, voire à sa santé. Elle améliore la régulation des émotions, les addictions, les troubles du sommeil… Tout cela est largement prouvé par les neurosciences. On va aussi apprendre à mieux se connaître et donc à mieux interagir avec les autres : on part de soi pour aller vers les autres. Côté performance, elle impacte la capacité d’attention, permet de se remobiliser sur une tâche quand on est amené à faire du multitasking, etc

« Avec la méditation on part de soi pour aller vers les autres »

Un exemple d’exercice simple à reproduire au bureau ?
F.J. : Penser à redresser sa colonne vertébrale après un long moment assis au bureau. Debout les pieds joints, on aspire son nombril et on bascule légèrement le bassin vers l’avant. A chaque inspiration on cherche à allonger sa colonne vertébrale sans monter les épaules vers les oreilles. On peut aussi croiser les bras à l’arrière en cherchant à rapprocher les omoplates et à ramener les épaules vers l’arrière. On ouvre ainsi l’avant du corps, qui est souvent en position de fermeture face à l’ordinateur.

L.P. : Si à un moment on ressent le besoin de se recentrer, il faut commencer par décroiser les jambes et bien ancrer ses deux pieds au sol. Puis essayer de se tenir dans une posture « digne » et éventuellement fermer les yeux. On peut ensuite se concentrer sur sa respiration. Sentir l’air qui entre et qui sort par les narines ou par la bouche. Prendre conscience des poumons qui s’emplissent et se vident. Pendant une minute, respirer simplement sans rien changer à sa manière de respirer.

Photo : Fériel de JâtîFlowerYoga
Crédit : Emmanuel Littot

0 commentaires

Laisser un commentaire