5 choses que tout créateur d’entreprise devrait savoir

5 choses que tout créateur d’entreprise devrait savoir

Lorsqu’on est en phase de création, il y a certaines vérités dont il serait bon d’être informé. Frédérique Jeske, directrice générale du Réseau Entreprendre, fédération internationale regroupant 14 000 dirigeant.e.s, nous livre cinq réalités à connaître avant de se lancer !

1. Vous vivrez (parfois) dans l’incertitude 

L’entrepreneuriat, c’est un peu l’école de la vie ! Il faut avoir le goût du risque, être persévérant, patient, et accepter de ne pas toujours être maître à bord. Histoire d’éviter les déceptions et de ne jamais baisser les bras ! Cela requiert à la fois de bien se connaître (compétences/atouts, points de faiblesse) et de pouvoir se remettre en cause. Et surtout : d’être en mesure de réaliser le fameux pivot, parfois nécessaire, au développement de votre entreprise. Les entrepreneurs qui ont réussi sont tous passés par ces périodes de doute.

2. Comme tout entrepreneur, vous ferez des erreurs

Et ce n’est pas grave, si et seulement si les leçons sont retenues. Naviguer dans l’incertitude permet d’apprendre en marchant ; c’est le jeu de l’entrepreneuriat et les échecs en font partie. Pour garder le cap malgré les difficultés, vous pouvez tenir un carnet de confiance : n’hésitez pas à noter tous les points positifs, tout ce qui avance bien. Cela vous permettra d’avoir une vision globale de ce que vous êtes en train de créer. Vous connaissez l’adage qui dit que faire du surplace c’est reculer ? Alors foncez !

3. Vous apprendrez à vous entourer

Passer à côté de retours d’expérience serait vraiment dommageable. Les réseaux d’accompagnement sont très nombreux en France, quels que soient l’entreprise, sa taille ou le type de projet qu’elle porte. Il n’y a rien de mieux que d’être soutenu par des pairs, de se sentir intégré à une communauté de dirigeants et de chefs d’entreprise ! Mettez-vous en position d’écoute même si vous êtes convaincu de la qualité de votre projet. Les échanges avec vos clients, prospects, partenaires, et entrepreneurs vous permettront d’éviter certains écueils par lesquels eux sont déjà passés.

4. Vous serez au service de votre entreprise

En d’autres termes, l’intérêt de l’entreprise passera avant le vôtre. Plus facile à dire qu’à faire lorsqu’on est mal préparé. Evaluez bien les conséquences du projet sur votre vie personnelle et celle de votre entourage. Impact sur le niveau de vie, temps de travail et vie familiale, stress, etc. Au démarrage, tenez-vous prêt à consacrer la majeure partie de votre temps à vos clients, commandes, prospects et équipes. Il est important d’avoir conscience de ces sacrifices, même s’ils seront vite contrebalancés par les petits et grands succès que vous obtiendrez.

5. Vous croirez en vos rêves

Et pour ce faire, il ne faut pas minimiser l’importance de la prise de recul. Quelle est votre « vision » ? Il s’agit d’identifier le pourquoi, le sens du projet, et ce que vous souhaitez en faire dans 5 et 10 ans. Se projeter, c’est se laisser le droit de rêver. Et rêver permet de passer les moments difficiles, de motiver une équipe et de garder le cap. Enfin, partager ce rêve générera une vraie dynamique de groupe. N’oublions pas que l’entreprise est avant tout une aventure humaine ! Elle nécessite d’être entouré des bonnes personnes, avec des expertises complémentaires aux vôtres.

0 commentaires

Laisser un commentaire