Chez Lemon Tri, nous avons créé 44 emplois. Et ça nous rend fiers !

Chez Lemon Tri, nous avons créé 44 emplois. Et ça nous rend fiers !

Les jeunes entrepreneurs, par leur culture, leurs valeurs et leurs idées, vont inventer le monde de demain. C’est pour cela que, depuis 10 ans, le Moovjee les accompagne et soutien leur engagement. Découvrez leurs témoignages inspirants !

« Combien êtes-vous ? » Il me semble que c’est la principale question à laquelle nous, les entrepreneurs, sommes confrontés par notre entourage afin de leur permettre d’évaluer facilement l’état d’avancement et la réussite de notre projet ! Cette question du nombre d’emplois créés caracole en tête devant d’autres critères : le chiffre d’affaires, les fonds levés, le nombre de clients… Chez Lemon Tri, nous sommes à 44 emplois créés qui nous rendent fiers de tout le chemin parcouru depuis le lancement à notre sortie l’école.

Quels sont nos moteurs? 

Dans tout projet et plus particulièrement tout projet entrepreneurial, nous conseillons de se fixer des objectifs atteignables, puis une fois atteints, de s’en fixer d’autres plus ambitieux. Le tout au service d’une vision ou d’une mission ! Les objectifs que nous poursuivons actuellement nous auraient semblé hors d’atteinte en 2010 lorsque nous remplissions les premières cases de nos tableaux Excel. Ainsi, le premier objectif fixé était de pouvoir vivre de notre projet : atteint en 18 mois. Le second était de pouvoir embaucher des premiers salariés : atteint en 36 mois. Le troisième était de démultiplier notre impact social en obtenant un statut d’entreprise d’insertion : atteint en 2016.

Initialement notre activité poursuivait un but environnemental (donner une seconde vie au maximum de déchets grâce au recyclage) mais nous étions toujours interrogés pour donner encore plus de sens à notre travail. La question de l’accès à l’emploi nous touchait particulièrement, d’autant plus que nous sommes sur un territoire où le taux de chômage est l’un des plus forts en France (12,7 % / Seine Saint Denis). Le constat de voir autant de personnes, aussi proches de chez nous, qui éprouvaient autant de difficulté à accéder à un travail, a été le moteur de poursuivre un but plus social.

Comment cet enjeu est devenu le nôtre? 

En 2016 nous avons donc créé une filiale (Lemon Aide) qui a obtenu auprès de la préfecture un agrément d’Entreprise d’Insertion. Depuis nous poursuivons un second but plus social : accompagner vers l’emploi un maximum de personnes qui passe par notre parcours d’insertion.

Il s’agit de six mois intensifs avec 80 % de temps travaillé – collecte des déchets chez nos clients et conditionnement dans notre entrepôt – et 20 % de temps de formation. Ce parcours remet sur le chemin de l’emploi des personnes du territoire qui en sont éloignées pour diverses raisons. Les résultats sont aujourd’hui prometteurs car 70 % des 40 personnes qui ont suivi notre programme ont retrouvé un emploi pérenne ou une formation qualifiante !

L’accès à l’emploi est un enjeu national dans un pays ou le plein emploi n’est plus qu’un souvenir diffus et nous sommes heureux de contribuer à notre échelle à l’objectif « plein emploi 2025 » du gouvernement.

Comment faire en sorte que d’autres entreprises suivent le mouvement?

Un grand nombre d’entreprises, encore plus particulièrement dans le secteur du recyclage, fait un travail formidable envers des populations dont l’accès à l’emploi est plus difficile : handicapés, étrangers, jeunes, seniors, non diplômés… C’est en voyant leurs actions que nous nous sommes dits : pourquoi pas nous ? Ne connaissant rien au monde de l’insertion, nous nous sommes entourés de partenaires en 2016 et notamment la Fondation Agir Contre l’Exclusion (FACE), pour obtenir notre agrément et nous lancer dans ce nouveau métier.

Depuis nous avons essaimé à Marseille en ouvrant un entrepôt en 2018, sur un territoire où, malheureusement, il y a beaucoup à faire sur nos deux objectifs :  le recyclage des déchets et l’accès à l’emploi. Nous ne perdons jamais d’esprit que notre action puisse faire effet de levier auprès de notre écosystème, à commencer par nos clients. Ils ont conscience qu’en choisissant Lemon Tri comme prestataire de déchets, il ne s’agit pas seulement de s’assurer du recyclage mais également de donner accès à un emploi durable aux personnes, directement sur leur territoire.

Au cours de notre parcours entrepreneurial nous nous sommes inspirés de bonnes pratiques d’autres entreprises, nous pensons également que notre exemplarité est le meilleur moyen de démultiplier notre action et de donner envie à nos partenaires, clients, fournisseurs de s’engager plus fortement sur des thématiques sociales.

Enfin, nous espérons que notre témoignage donnera des idées à des entrepreneurs qui voudraient transformer leur entreprise classique en d’autres formes entreprises et où la question de l’emploi serait encore plus au cœur de leur stratégie !

Emmanuel Bardin, cofondateur de Lemon Tri – Mentoré devenu Mentor au Moovjee

0 commentaires

Laisser un commentaire