Business Women : Manger sain, un sujet bourgeois ?

Business Women : Manger sain, un sujet bourgeois ?

Chère et peu gourmande. Telle est l’idée que l’on se fait d’une assiette équilibrée. Camille Azoulai et Delphine Dubois, invitées de Business Women ce mois-ci, démontent quelques clichés. Images.

Manger sain, manger bien, oui. Mais à quel prix ? Pour certains, se nourrir correctement implique de dépenser beaucoup d’argent. Pour d’autres, ce ne serait pas gourmand. Avec Camille Azoulai, la cofondatrice de Funky Veggie et Delphine Dubois, la cofondatrice des 3 Chouettes, nous faisons le point sur ce sujet en vogue, qui prend de plus en plus de place dans le débat public.

« Manger sain, c’est plus tellement un choix »

Manger sain et bien ? Ce n’est plus une option pour Camille Azoulai. « Si on ne mange pas sain, le prix après coup est bien plus élevé. Parce que ça a un impact direct sur notre santé mais aussi sur la planète ». Il y a donc urgence à convaincre. Convaincre le consommateur qu’on peut changer notre façon de se restaurer sans se frustrer. Le convaincre aussi « qu’on ne peut pas avoir de changement durable si la gourmandise et le plaisir ne sont pas au rendez-vous . »

Alors que les consommateurs questionnent de plus en plus qualité et traçabilité, Delphine Dubois rappelle qu’« il n’y a rien de plus sain que de prendre le produit brut et de le cuisiner chez soi. »

S’il y a encore beaucoup de pédagogie à faire – en témoigne la démocratisation d’applications comme Yuka ou ScanUp – la prise de conscience est réelle. Et Camille de conclure : « L’acte de résistance numéro 1 aujourd’hui, c’est de prendre sa planche de cuisine et de cuisiner. »

0 commentaires

Laisser un commentaire