La France des Solutions : Reporters d’Espoirs dévoile ses projets innovants

La France des Solutions : Reporters d’Espoirs dévoile ses projets innovants

Du 14 au 20 octobre, 50 médias partenaires de Reporters d’Espoirs se mobilisent pour diffuser des initiatives auprès des citoyens, avec la bannière commune « La France des solutions ». Widoobiz en fait partie.

L’événement est organisé par Reporters d’Espoirs. Pour ceux qui ne connaissent pas cette association, elle défend un journalisme de solution. Ou journalisme constructif, c’est selon. L’ambition ? Aborder l’actualité sous le prisme de la solution, et non du problème.

Fort de cette ambition, Reporters d’Espoirs organise la Semaine des Solutions. Un événement qui se déroule depuis maintenant sept ans, en partenariat avec une cinquantaine de médias. Entre le 14 et le 20 octobre donc, les partenaires s’emploieront à mettre en lumière tout un panel de solutions afin d’informer les Français sur toutes ces initiatives positives. Que ce soit à la télé, ou à la radio, dans la presse ou sur le web, l’objectif est de rendre visibles des projets qui s’attèlent à résoudre les maux de notre époque.

« On peut montrer, grâce à des études concrètes que nous faisons au Lab de Reporters d’Espoirs, que l’engagement suscité est supérieur lorsqu’on traite un sujet avec uniquement un problème », explique la chargée d’étude de Reporters d’Espoirs, Anaïs Dedieu, au micro de Demain TV, également partenaire de l’événement.

Au total, et après un an de veille, Reporters d’Espoirs a déniché plus d’une centaine de solutions. À défaut de vous dresser la liste complète de ces initiatives, coup de projecteur sur l’une d’elles.

Son nom

La Fabrique Nomade

Sa mission

Valoriser et favoriser l’insertion professionnelle des artisans migrants et réfugiés en France

Le concept

Des femmes et des hommes passionnés, dotés d’un savoir-faire acquis dans leur pays d’origine, rencontrent en France de nombreux freins à leur insertion professionnelle en tant qu’artisan. Les barrières socio-linguistiques, l’absence de réseaux, la non reconnaissance de leurs qualifications et de leurs expériences, la méconnaissance du marché, rendent difficile la poursuite de leurs métiers. Animée par le désir de construire une société plus juste et plus durable, la Fabrique Nomade œuvre quotidiennement pour favoriser l’insertion professionnelle de ces artisans réfugiés et migrants.

L’ensemble de ces initiatives sera dévoilé le 16 octobre au Palais d’Iéna, point d’orgue de cette semaine placée sous le signe de la solution.

0 commentaires

Laisser un commentaire