Start-up : où trouver l’idée de création ?

Start-up : où trouver l’idée de création ?

Loin des carrières toutes tracées dans le salariat, les jeunes restent nombreux à vouloir tenter l’aventure entrepreneuriale. Sans avoir pour autant d’idées précises en tête. Pas de panique, les sources d’inspiration ne manquent pas. Déployez vos antennes.

Plus de 40% des jeunes de 18 à 30 ans veulent créer leur entreprise, selon un sondage Opinion Way réalisé en 2019 pour l’association France Active. Soit près de la moitié d’une génération bien moins attirée par une vie de salariat que ne l’ont été les précédentes. Ce changement de paradigme est doublement favorisé. D’abord, par la perspective pour les néo-entrepreneurs de vivre eux-aussi une success story, à l’instar d’un BlaBlaCar ou d’un ManoMano. Ensuite, par une attitude nouvelle face au risque d’échec, lequel, loin d’être rédhibitoire sur un CV, serait perçu comme formateur, à l’anglo-saxonne.

Encore faut-il avoir l’idée. Il y a ceux qui ont longuement mûri leur projet et n’attendent que l’occasion de lui donner corps, soit directement à la fin de leurs études, soit en quittant leur poste salarié. Entre rupture conventionnelle, congé ou temps partiel pour création ou encore licenciement pour projet de création d’entreprise, plusieurs possibilités existent pour sauter le pas. Et puis il y a ceux qui se sentent assurément une âme d’entrepreneur, mais cherchent le bon concept pour enfin voler de leurs propres ailes.

Comment trouver l’idée ?

Observez votre environnement

Commencez par observer autour de vous. Listez les problèmes sans solution évidente auxquels vous avez été vous-même confronté. Identifiez un manque dans l’offre d’un acteur déjà en place. Intéressez-vous à l’évolution des modes de consommation, génératrice de nouveaux besoins : la colocation, la mobilité partagée, l’assurance à la demande, l’achat en vrac, le manger sain… L’appli Yuka, par exemple, a su habilement surfer sur le besoin des consommateurs de connaître la composition des produits alimentaires. Les sources d’inspiration peuvent aussi venir de votre entourage proche. C’est ainsi que l’un des co-fondateurs d’Ava, seul entendant dans une famille de sourds, a eu l’idée d’une appli pour malentendants capable de sous-titrer en temps réel les échanges dans un groupe.

Fréquentez l’écosystème startup

Salons, conférences, ateliers, hackatons … L’écosystème startup est foisonnant et riche en événements, généralistes ou thématiques. Surveillez les agendas annoncés dans la presse. Suivez l’actualité de la French Tech. Arpentez les allées de trade shows incontournables comme le Salon des entrepreneurs, VivaTech, France Digitale Day … Ce sera aussi l’occasion d’enrichir votre carnet d’adresses. Si vous le pouvez, visitez les grandes messes mondiales comme le CES à Las Vegas ou SXSW au Texas. Attention, outre le coût du voyage, l’entrée n’y est pas donnée. A défaut, épluchez la presse entrepreneuriale qui couvre abondamment ces rendez-vous et décrypte les tendances. Il existe aussi quantité d’événements majeurs en Europe, comme le Web Summit à Lisbonne, Slush à Helsinki ou encore le Mobile World Congress à Barcelone, pour ne citer que ceux-là.

Jouez les copy cats

Et si vous importiez une idée qui a fait ses preuves ailleurs ? C’est légal puisqu’un concept ne peut pas être protégé. Nombre de success stories françaises ont calqué leur idée de business sur celles de pionniers à l’étranger. Il ne s’agit pas nécessairement de copier à l’identique, mais d’enrichir le concept, de l’adapter au marché français, de transposer l’idée dans un autre secteur ou de la décliner vers une autre cible.

Soyez disruptifs

Etudiez les marchés existants, y compris ceux qui semblent les plus verrouillés, a priori inaccessibles à tout nouvel entrant. Il y a peut être matière à les bousculer en étant disruptif. En digitalisant, par exemple, un service physique. C’est ce qu’a réussi à faire Géolocaux, une startup spécialisée en immobilier d’entreprise qui facilite la recherche de locaux professionnels via la géolocalisation. Soyez également attentifs aux évolutions législatives. Un changement de réglementation, la libéralisation d’un secteur peuvent ouvrir le champ des possibles. Voyez l’essor de la FinTech.

Aidez-vous d’Internet

On ne vous apprend rien, Internet est une mine d’informations. La Toile sera votre meilleur allié pour accéder à la presse spécialisée, à des podcasts mettant les entrepreneurs à l’honneur (exemple avec GrowthMaker), à des blogs relayant les tendances à suivre, à des annuaires recensant les startups existantes (exemples avec la liste RMSnews des startups dans le monde RHTech ou celle des Pépites Tech). Un conseil : si vous voulez optimiser votre temps et faciliter le travail de veille, utilisez des agrégateurs de contenus. Et pour ne pas partir d’une page blanche, vous pouvez déjà vous référer à la sélection de sites opérée par BPI Création.

Quand vous tiendrez enfin la bonne idée, il vous restera à la mettre en musique après avoir vérifié que votre offre va rencontrer une demande. Toutes ne passeront pas le cap de l’exécution. Combien de startups échouent à cause d’un besoin du marché finalement inexistant !

La tournée « Entrepreneuriat pour tous » sillonne les routes de France pour célébrer les énergies entrepreneuriales des quartiers !

Au programme de ces événements gratuits : des rencontres avec des professionnels de l’accompagnement à la création d’entreprise et des entrepreneurs inspirants, des ateliers, … La tournée s’arrêtera d’ici fin 2019 à Paris, Saint-Quentin, Tarbes, Pau, Vannes, Lorient, Brest, Rennes, Bordeaux, La Rochelle ! Information : Ici 

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire