Lorsque le papier toilette devient le symptôme d’une Chine malade

Lorsque le papier toilette devient le symptôme d’une Chine malade

Magasin fermé et vide

A Hong Kong, l’épidémie du Coronavirus entraîne des conséquences pour le moins inattendues. En plus de la pénurie de masques et de gels hydroalcooliques, le papier toilette est pris d’assaut par les habitants de l’ancienne colonie anglaise.

Tout a commencé par la diffusion d’une photo montrant un rayon de papier toilette entièrement vide. Il n’en fallait pas plus aux habitants de Hong Kong pour croire à une pénurie et se ruer dans les supermarchés de la ville pour vider les derniers stocks. Un phénomène qui s’intensifie au fur et à mesure que d’autres photos et vidéos de rayons dévalisés, de files d’attente interminables aux caisses des supermarchés sont partagées sur la toile. « Il était devenu impossible de trouver le moindre rouleau dans les supermarchés. Je suis allée à 6 différents endroits avant d’abdiquer et en demander à mes amis » raconte Soline, expatriée Française depuis 4 ans. Elle explique également que la psychose est également liée à la difficulté à se procurer des masques ou encore du désinfectant « De peur de contracter le virus, certains en utilisent également pour ouvrir les portes, appuyer sur les boutons d’ascenseur … »

 

Un climat de fin du monde que le gouvernement hongkongais s’est pressé d’endiguer. Ce dernier a publié jeudi un communiqué expliquant que les rumeurs de pénurie étaient fausses et que c’est la panique des habitants qui est à la source de ce chaos.  En effet, même si l’ancienne colonie anglaise a fermé de nombreuses frontières avec la Chine, les transports de fret circulent quant à eux normalement. Mais la course au papier toilette dépassent les frontières de l’île. A Singapour, les habitant se sont aussi précipités pour dévaliser les supermarchés, si bien que de nombreuses enseignes ont imposé une limite d’achat à leurs clients.

 

 

 

 

 

0 commentaires

Laisser un commentaire