Et si la grève boostait votre commerce ?

Et si la grève boostait votre commerce ?

La grève, les manifestations… Tout le monde s’en plaint. Les salariés comme les commerçants. Et si cette situation n’était pas une malédiction mais plutôt une aubaine pour les petits commerces ?

Depuis un an, les commerçants sont confrontés à un défi de taille. Il leur faut conserver leur clientèle dans un contexte social qu’on pourrait qualifier au mieux de morose, au pire de délétère. Lancée début décembre 2019, mois crucial pour la consommation, la mobilisation contre la réforme des retraites a été ressentie comme le coup de grâce par ces acteurs de l’économie. Selon l’Alliance du commerce, certains ont même enregistré une perte d’activités allant jusqu’à 30 %.

Mais le malheur des uns peut faire le bonheur des autres. Les autres étant, bien sûr, des acteurs du monde digital comme Uber, Deliveroo ou Blablacar. Une autre société se démarque également dans ce contexte. Il s’agit de Rapidle. Cette application de click & collect permet au consommateur d’acheter en ligne chez son commerçant de quartier, puis de récupérer sa commande directement en point de vente. L’avantage : recréer une relation clients-commerçants qui s’est peut-être distendue avec l’uberisation latente de notre société. Le concept s’adresse avant tout aux commerces de proximité : boulanger, charcutier, caviste, fromager, fleuriste… des boutiques qui dépendent du passage et qui sont fragilisées en période de grève.

Une seule solution, la digitalisation

« Les commerces de proximité ne sont pas morts, il suffit de donner une nouvelle dynamique, ils doivent s’adapter aux nouveaux modes de consommation, montrer et rappeler qu’ils sont là », martèle Steeve Broutin, le président et cofondateur de Rapidle.

Et ce ne sont pas des paroles en l’air. Prenons comme exemple la boulangerie Boulay, située à Beaumont-sur-Oise dans le Val d’Oise. Equipée de la solution Rapidle, elle a vu son nombre de commandes bondir de 61 % en décembre 2019 par rapport à la même période l’année précédente. « Paradoxalement, les grèves nous ont été profitables », confirme Frédéric Boulay, gérant de cette boulangerie qui compte aujourd’hui 920 clients utilisateurs de l’application.

Mais le digital n’est pas le seul responsable de ces bons chiffres. Grève des transports oblige, certains consommateurs étaient en télétravail chez eux et, par conséquent, achetaient plus près de leur domicile. De quoi faire définitivement de cette période de grève, non plus une plaie, mais une véritable bénédiction pour les commerçants de proximité.

 

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire