Ben voilà, on y est

Ben voilà, on y est

On le voyait venir, on s’en était même fait une raison, on avait appris à faire comme si. Et puis voilà, depuis hier, plus d’échappatoires. Nous y sommes. Pour combien de temps ?

Alors posons d’emblée ce principe, et réaffirmons-le. Les mesures annoncées par le Président de la République et le gouvernement n’ont pas à être critiquées. Elles répondent d’une situation sanitaire unanimement considérée comme critique et sont prises pour garantir le meilleur traitement possible de ce douloureux épisode.

Il n’empêche, nous y sommes. Et par nous, j’entends les entreprises, les indépendants, les salariés, les artisans,  professionnels de l’événementiel, du tourisme, PME, grands groupes. Tout le monde.

La France a peur. Paraphraser Roger Gicquel est toujours un exercice périlleux, mais il n’empêche il y a de cela dans l’air. Comme une impression interdite, ce sentiment étrange d’être spectateur d’un moment qui nous dépasse.

C’est une situation à sortir les citations de Churchill.

C’est surtout une situation où le repli et le fatalisme nous sont interdits. Pensons plus que jamais collectif.

Widoobiz prendra sa part de responsabilité. Pas d’angoisses dans nos colonnes, pas de jeu sur les peurs. Mais au contraire des conseils, simples, pratiques. Au quotidien. Comment garder mes enfants ? Comment reporter le paiement de mes impôts sur société ? Comment maintenir mon activité ?

A partir d’aujourd’hui, la rédaction se mobilise.

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire