« La solidarité doit se propager plus vite que le coronavirus ». Xavier du Crest de Villeneuve, directeur France de Handicap International

« La solidarité doit se propager plus vite que le coronavirus ». Xavier du Crest de Villeneuve, directeur France de Handicap International

Solidarité coronavirus

Face au coronavirus, on assiste à de grands élans de solidarité. Certains applaudissent les soignants chaque soir, tandis que d’autres fabriquent des masques en tissu. Mais, alors que nous nous recentrons sur l’essentiel et sur nos proches, sommes-nous encore attentifs à ce qui se déroule au-delà de nos frontières ?

La pandémie, déjà dramatique en Europe, risque de se révéler dévastatrice dans des pays affaiblis par des guerres, des catastrophes naturelles ou la pauvreté. Xavier du Crest de Villeneuve, directeur France de Handicap International (HI) estime qu’il est alors fondamental de se montrer solidaire avec ces populations qui voient déferler sur elles un tsunami sanitaire. Interview.

Handicap International mobilisé contre la pandémie

Face au coronavirus, Handicap International a complètement ré-adapté ses programmes d’interventions qui s’organisent maintenant autour de quatre piliers.

  • Contenir la propagation

Notamment en faisant la promotion de l’accès à l’hygiène. « Au Togo, nous avons créé une émission radio pour répéter et adapter les gestes barrières. Pour que tout le monde puisse se les approprier », nous dit Xavier du Crest de Villeneuve. « Il faut savoir que dans toute crise humanitaire les personnes handicapées sont les dernières roues du carrosse. L’État pense à tout sauf à eux. […] Au Togo, le principe de la radio c’est de nous intéresser à ces personnes vulnérables. Notamment aux personnes psychiquement malades qui sont extrêmement peureuses, effrayées par le coronavirus. Ce sont des messages pour baisser le niveau de peur ».

  • Permettre la distanciation sociale

Il s’agit là de soutenir les services essentiels à la personne, notamment aux plus vulnérables. « C’est par exemple repérer les populations fragilisées, handicapées, qui en général n’ont pas accès aux soins », indique Xavier du Crest de Villeneuve. Certains États interdisent toute sortie et dans ces conditions, les personnes vulnérables peuvent à peine se nourrir ou faire des courses. « Il y a des ménages qui sont incapables de subvenir à leurs besoins. Donc on va faire de la distribution de nourriture, du transfert monétaire, etc ». En ces temps de crise, Handicap International constate également un accroissement considérable de la violence. « Là c’est pareil », nous révèle son directeur France. « Notre mission c’est d’offrir un appui pour repérer, répertorier et ensuite aider à réduire la violence ».

  • Permettre l’accès aux services essentiels inclusifs des personnes handicapées vulnérabilisées

Ceci en renforçant toutes les capacités de réponse à l’urgence. « Il faut par exemple fluidifier la chaîne d’approvisionnement, renforcer le transport et le stockage de tous les produits de première nécessité, les besoins de base », explique Xavier du Crest de Villeneuve. « Imaginez-vous que dans certains endroits il n’y a pas l’eau courante. On dit : lavez-vous les mains quatre fois par jour. Mais pour eux, pour aller à un puit, il faut déjà 3 ou 4 heures de queue. Comment font-ils ? »

  • Témoigner et contribuer à l’analyse de l’impact de la pandémie

Trouver notamment des systèmes pour enregistrer l’impact et le développement de la maladie. « Parce que dans ces pays, répertorier le nombre de malades est un boulot titanesque ». De fait, dans certaines régions, les populations ne savent pas déclarer les naissances et les morts et ne connaissent pas le nombre d’habitants de leur État. Certaines familles préféreront même cacher un de leur proche qui serait atteint de la maladie. Comment faire, alors, pour compter le nombre de victimes du coronavirus ? Tout cela fait l’objet d’une collecte globale d’informations de la part de HI. Des contenus qui viendront nourrir des plaidoyers afin de sensibiliser les bailleurs et faire abonder des fonds.

« Imaginez-vous que dans certains endroits il n’y a pas l’eau courante. On dit : lavez-vous les mains quatre fois par jour. Mais pour eux, pour aller à un puit, il faut déjà 3 ou 4 heures de queue. Comment font-ils ? »

Aider les populations les plus vulnérables : un impératif

Ainsi, Handicap International, Prix Nobel de la paix, se bat aujourd’hui pour endiguer la pandémie de coronavirus. Son mandat de plaidoyer enjoint de faire « attention aux fragilités, aux personnes handicapées, à l’accès aux soins et aux besoins de base des personnes vulnérabilisées » dans les pays dans lesquels l’ONG intervient. La situation est difficile dans les villes et campagnes, mais dans certains camps de réfugiés, où le confinement est impossible, c’est une véritable catastrophe qui se prépare. « Si nous ne faisons rien, les conséquences seront dramatiques. Non seulement dans ces pays, mais aussi dans le monde entier, car le virus continuera de se propager », prédit Xavier du Crest de Villeneuve.

Aujourd’hui, la France affronte elle aussi cette pandémie. Dans ce contexte angoissant, il est normal que chacun se recentre sur soi et cherche à apporter son aide à son entourage direct. Mais Xavier du Crest de Villeneuve souhaite alerter les Français. « Si on ne s’occupe pas en même temps de tout ce qui se passe dans les pays du sud on ne s’en sortira pas », explique-t-il. « Partie de Wuhan avec un seul individu, c’est une pandémie mondiale. La leçon de tout cela, et je pense qu’il est urgent d’en prendre conscience, c’est que l’interdépendance est manifeste. […] On ne va pas pouvoir construire le mur de Trump autour de l’Europe. »

Alliance Urgence : ensemble contre le Covid-19

C’est un message fort que le directeur France de Handicap International souhaite diffuser. Les gens doivent comprendre que s’il est indispensable de s’occuper des siens, de son entourage proche, ce n’est pourtant pas suffisant.

« Ensemble, nous devons agir. La solidarité doit se propager plus vite que le coronavirus. »

Alliance Urgence : "La solidarité doit être plus rapide que le virus"

Xavier du Crest de Villeneuve encourage donc les Français à développer leur solidarité vers les populations d’Afrique, d’Asie, d’Amérique Latine… Dans ces pays déjà fragiles, qui manquent de tout, les taux de mortalité seront bien plus importants que ceux que nous connaissons aujourd’hui en Europe.

Dès lors, pour leur apporter une aide rapide et concrète, Handicap International s’allie avec cinq autres ONG internationales. Ensemble ils forment le collectif Alliance Urgence, présidé par Xavier du Crest de Villeneuve lui-même.  Ainsi, Action contre la faim, Care France, HI, Médecins du Monde, Plan International et Solidarités International unissent leurs forces et lancent un appel commun à la solidarité. « Ensemble, nous devons agir. La solidarité doit se propager plus vite que le coronavirus. » Il apparaît urgent de répondre à cet appel aux dons qui nous concerne tous. Pour ce faire, rendez-vous sur allianceurgence.org. « Six ONG, un don, un clic. On compte sur vous ».

À lire aussi sur Widoobiz : EHPAD en quarantainec comment maintenir le lien avec nos aînés ?

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire