Immobilier : « Les projets de ventes continuent à mûrir pendant le confinement  » Nicolas Gay, président de Welmo

Immobilier : « Les projets de ventes continuent à mûrir pendant le confinement  » Nicolas Gay, président de Welmo

Confinement oblige, les recherches immobilières et les visites se font… à distance. Raison de plus pour digitaliser un secteur et passer à la visite virtuelle. Explications avec Nicolas Gay, président de Welmo.

Est-ce que les agences en ligne rencontrent une augmentation de demandes ?

Les projets de ventes continuent à mûrir pendant le confinement tout comme les projets d’achats. Nous continuons à effectuer des RDV vendeurs en visioconférence, signer des mandats, shooting photos (visite virtuelle et plan). Les visites se font en visio entre propriétaires et vendeurs. Et nous recevons des offres d’achats. Nous distinguons 3 types de profils :

  • Des profils issus de notre recommandation.
  • Des profils à l’aises avec les services en ligne.
  • Des profils qui se rabattent sur nos services car les agences traditionnelles ne peuvent répondre à leur demande et/ou n’ont pas les outils et l’expérience pour gérer des projets à distance.

Comment assurer les procédures 100 % en ligne ?

L’ensemble de notre chaîne de valeur est digitalisée et automatisée permettant de simplifier chaque étape de la vente et de l’achat, rendant le process fluide et efficace. Nos vendeurs et acheteurs gagnent en expérience client, en simplicité et en efficacité. Nos agents gagnent en productivité. L’humain et l’expertise de nos agents sont au cœur de notre business.

Quel impact a la crise sur les agences immobilières et sur leur transformation digitale ?

L’impact est considérable ! Nous constations une certaine évolution avant la crise. La situation exceptionnelle fait évoluer beaucoup plus rapidement les habitudes de consommation où les services en lignes, digitaux sont les 1er gagnants. C’est l’effet positif de cette crise permettant d’accélérer la modernisation du secteur immobilier qui en avait grandement besoin.

Les acteurs traditionnels n’ont plus le choix et devront s’adapter et/ou proposer un service online avec des outils digitaux permettant d’apporter une nouvelle expérience client. Si les agences immobilières traditionnelles souhaitent rester ou devenir le leader de demain, elles n’auront pas d’autres choix que de s’associer à une agence online (pure player) avec un process novateur, plutôt que de le développer en interne car ce n’est pas dans leur ADN.

Quel rôle joue les nouvelles technologies pour les agences d’immobilières ?

Concernant WELMO et nous sommes les seuls en tant que Pure player. 95% de nos deals se font sans jamais se déplacer permettant donc à nos agents de vendre un bien immobilier de chez soi, tout en étant à des centaines de km du bien commercialisé. Les nouvelles technologies regroupent les outils pour valoriser, améliorer la communication des biens immobiliers et la digitalisation du process métier d’agent immobilier.

Elle jouent un rôle sur 2 plans :

  • Cela permet aux utilisateurs (vendeurs et acheteurs) une expérience utilisateur nouvelle, moderne, simple et satisfaisante avec une conséquence sur la transparence et donc un gain de confiance pour une profession qui en a un grand besoin. Cela permet en parallèle d’être plus performant, fluidifie chaque étape du processus de vente et d’acquisition avec un suivi personnalisé et digitalisé.
  • Pour les agents immobilier, c’est un vrai support, aide dans leur métier. Leur permettant d’éviter les taches chronophages et de se concentrer sur leur réelle valeur ajoutée qui est l’affinage de l’estimation immobilière, le conseil d’expert, la négociation.

 

Conséquence, une satisfaction client meilleure avec de la recommandation et une productivité (volume de vente) multiplié par 10 (5 ventes/ mois pour les agent WELMO VS 0,5 vente / mois pour des agents traditionnelles. Avec des pics records à 10 ventes/ mois pour les meilleurs agents)

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire