« Pour les entreprises, le jour d’après a déjà démarré. »Patrice Bégay (BPI France) #Podcast

« Pour les entreprises, le jour d’après a déjà démarré. »Patrice Bégay (BPI France) #Podcast

Sauver les entreprises, coûte que coûte, c’est le rôle crucial que joue BPI France, la Banque Publique d’Investissement. Alors mission impossible ou mission accomplie, on a posé la question à Patrice Bégay, directeur exécutif de BPI France pour notre podcast Quarantaine.

Écouter le Podcast

Soutenir économiquement les entreprises, c’est la première mission de BPI France. Depuis le début de la crise, la banque publique d’investissement a déployé un lourd dispositif. Ce dernier permet à l’État de garantir 300 milliards d’euros de prêts pour soulager la trésorerie des entreprises. C’est le PGE, le Prêt Garanti par l’État. Une mesure que soutient avec force Patrice Bégay. « Ce prêt est vraiment fait pour [les entrepreneurs]. Il peut représenter jusqu’à ¼ de leur CA de l’année précédente, d’une durée d’un an, sans amortissement », explique le directeur Exécutif de la BPI.

« Le secteur de l’événementiel s’est retrouvé ni plus ni moins en arrêt cardiaque »

Depuis sa mise en place, 300 000 demandes de PGE ont été pré-accordées par les banques. Parmi les secteurs qui en ont plus que besoin : le monde de l’événementiel. Un secteur touché en plein coeur par cette crise. « Le secteur de l’événementiel s’est retrouvé ni plus ni moins en arrêt cardiaque. 400 000 emplois touchés, que ce soit les agences évènementielles, les théâtres, les salles de spectacles, les prestataires techniques, les traiteurs, les freelances… Ce qui est terrible, comme pour le tourisme, c’est l’incertitude. », déplore Patrice Bégay qui souligne le rôle de lien social essentiel que joue ce secteur.

« Ce qui est en train de se passer, c’est un véritable tsunami de l’intelligence collective »

Garder le sourire, l’espoir et surtout la niak. C’est ce que semble s’être fixé comme objectif Patrice Bégay. Pas question de voir le verre à moitié vide, malgré le défi gigantesque auquel tous les entrepreneurs sont confrontés. « Ce qui est en train de se passer, c’est un véritable tsunami de l’intelligence collective, de l’envie, du dynamisme… La vraie solidarité aura été extrêmement forte entre les chefs d’entreprises cela se voit », martèle le directeur de BPI, qui finit par citer une icône tricolore. « Comme le disait Johnny Halliday, que j’adore, c’est l’envie d’avoir envie. On pourrait dire, entrepreneurs, restez en vie, cette envie, c’est le démarrage d’un projet, d’une nouvelle histoire, c’est le démarrage d’un nouveau monde. »

 

Le témoignage intégral de Patrice Bégay à écouter sur notre podcast Quarantaine :

.

.

.

 

 

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire