« Le coronavirus nous engage à réinventer nos villes. » Entretien avec Elisabeth Viola (CDC Habitat) #Podcast

« Le coronavirus nous engage à réinventer nos villes. » Entretien avec Elisabeth Viola (CDC Habitat) #Podcast

Plus d’espaces verts, moins de voitures, moins de monde…Et si le coronavirus nous engageait à repenser en profondeur la ville de demain ? C’est ce dont nous avons parlé avec Elisabeth Viola, responsable du programme coeur de ville chez CDC Habitat, la filiale immobilière de la Caisse des Dépôts. Rencontre… à distance pour notre podcast Quarantaine.

Écouter le Podcast

Une résidence principale à la campagne et une résidence secondaire à Paris, c’est peut-être le nouveau modèle qui est en train de se mettre en place. Responsable du programme coeur de ville chez CDC Habitat, premier bailleur en France Elisabeth Viola profite de ce temps qui est encore dédié au confinement pour réfléchir à la ville de demain.

« Chacun se réinterroge sur son organisation familiale. (…) Le télétravail a finalement démontré tout son efficacité et ce qui était inimaginable, peut s’envisager », explique Elisabeth Viola. Alors allons-nous assister à un exode rural ? Pas tout de suite, tempère-t-elle. « On sent bien qu’il y a une envie. Alors ce ne sera pas du jour au lendemain. Peut être effectivement cela fait partie des signaux faibles de changements que l’on peut d’ores et déjà commencer à prêter », poursuit-elle.

Un nouveau modèle en construction

De là à dire que le Coronavirus est une formidable opportunité, il n’y a qu’un pas que franchit avec optimisme la responsable du programme coeur de ville cheez CDC Habitat. « C’est une formidable chance pour réinventer un modèle, un modèle d’investissement plus proche de l’humain et plus respectueux de l’environnement. On avait cette idée en tête, mais là, je pense que la pression sera plus forte et donc ce sont des pistes de développement et de croissance verte qui sont devant nous », précise-t-elle.

Une avancée qui ne devrait pas rester cantonnée au niveau de la ville, mais s’étendre à tout notre système, selon Elisabeth Viola. « Je pense qu’il y a ce déclic, et ce déclic est à tous les niveaux, au niveau politique, économique, citoyens… C’est cette convergence d’envies qui fait que c’est possible. »

Le témoignage intégral d’Elisabeth Viola sur notre podcast Quarantaine :

.

.

.

.

 

 

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire