Seul un tiers des employés souhaite retourner travailler au bureau à temps plein

Seul un tiers des employés souhaite retourner travailler au bureau à temps plein

Okta, spécialiste des solutions de gestion des identités pour l’entreprise, a dévoilé son rapport « The New Workplace: Re-imagining Work After 2020 ». Au menu les nouveaux défis technologiques et culturels auxquels les employés sont confrontés.  Au titre des enseignements clés : 20 %  des salariés se déclarent plus productifs en télétravail.

Pour Nicolas Petroussenko, Country Manager d’Okta France « La pandémie de COVID-19 nous a tous obligés à travailler différemment. Les entreprises n’ont pas eu d’autres choix que de constater l’impérieuse nécessité de repenser leur organisation, avec pour principales conséquence une redéfinition du poste de travail à distance et plus largement une nette accélération de leur transformation numérique ».

En contraignant des millions de personnes à travailler depuis chez eux, la pandémie a en éffet propulsé l’adoption du télétravail à un niveau sans précédent. Pour certains, cette nouvelle façon de travailler a été un soulagement : moins de trajets quotidiens, moins de distractions, et un bien meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Cela a également été une découverte pour nombre d’entre eux puisque la majorité des répondants français (59%) a déclaré n’avoir jamais eu l’occasion de pratiquer le télétravail auparavant, et se rendaient sur leur lieu de travail cinq jours par semaine.

Dans de grandes villes telles que Paris, de nombreux salariés vivant dans de petits appartements et ont été contraints de partager leur bureau de fortune avec le reste de leur famille, compliquant ainsi drastiquement la tâche. Ainsi, 29% des répondants ont affirmé ne pas être aussi productifs qu’au bureau, car ils ont dû partager leur espace ou s’occuper de leurs enfants. En outre, 39% des répondants déclarant être attristés de ne plus pouvoir avoir des conversations en personne avec leurs collaborateurs et 46% d’entre eux regrettent les liens qu’ils avaient forgés avec leurs collègues.

Les habitants de la région parisienne font partie de ceux à qui l’aspect relationnel du travail au bureau manque le plus : près de la moitié des répondants (42%) aspirent à davantage de conversations en face à face. 35% d’entre eux sont nostalgiques de la séparation entre leur environnement professionnel et privé, ce qui est probablement dû aux logements souvent exigus dans lesquels vivent ceux qui travaillent dans une grande ville. Ce chiffre chute nettement lorsque l’on interroge les professionnels travaillant dans les régions du Nord-Est (22%), le Nord-Ouest (23%), le Sud-Est (27%) et le Sud-Ouest (21%).

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire