Covid-19 : quel impact sur les start-up ?

Covid-19 : quel impact sur les start-up ?

Publié le 10 juin 2020

Covid-19 : quel impact sur les start-up ?

Dans une récente étude, Station F s’est penchée sur l’impact et les opportunités du Covid-19 pour les start-up. Quelles sont les conséquences de la crise sur l’emploi, le financement ainsi que les services ? Eclairage.

En partenariat avec plus de 120 fonds d’investissement internationaux, Station F dévoile les résultats de son étude sur l’impact et les opportunités du Covid-19 pour les start-up.

Les start-up matures plus touchées

Les start-up matures et en particulier celles au stade de Série B, c’est-à-dire l’étape la plus délicate dans le développement d’une jeune pousse, ont été les plus touchées. En effet, 44,7% des entreprises interrogées déclarent avoir eu recours au chômage partiel et 34,2% des sondés confient avoir dû licencier une partie de leur équipe. Pour leur permettre de résister à la crise, les start-up européennes ont également pu bénéficier des aides de leurs pays respectifs. Plus d’un entrepreneur sur deux estime que les mesures d’aide ont été annoncées rapidement.

A l’inverse, les résultats de cette étude mettent en évidence un impact moins marqué sur les start-up plus jeunes et donc plus agiles,  ces dernières se disent moins touchées par la crise. Un changement d’activité a toutefois été effectué par 18% des entreprises pour adapter leur offre à la situation.

Un bilan encourageant pour l’avenir

Malgré la crise, l’écosystème start-up montre de nombreux signes encourageants pour les prochains mois. Plus de 40% des entreprises ont noté une amélioration de la situation depuis le début de la crise et le pourcentage de celles qui envisagent de stopper leur activité d’ici la fin de l’année a pu être limité à 6%. Les réserves de trésorerie permettent également à 66% entrepreneurs de développer leur activité pendant plus de six mois sans avoir recours à des financements externes.

Plus de 78% des start-up à travers le monde prévoient d’embaucher de nouveaux talents au cours de l’année 2020. Les recrutements se concentreront notamment sur les profils de développeurs, de commerciaux et de marketing. Les habitudes de travail seront également modifiées. 46% des entreprises indique ainsi prévoir d’augmenter la part de télétravail alors que moins de 10% des entreprises ont décidé de s’orienter vers un modèle de télétravail complet.

 

Menée entre le 11 et le 24 mai auprès de 956 start-up basées dans cinq pays principaux – la France, le Royaume-Uni, les États Unis, l’Allemagne et Israël – l’étude est accessible dans son ensemble au public sur le site data.stationf.co.

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire