Agroalimentaire : Euralis mise sur l’innovation avec Keyrus

Agroalimentaire : Euralis mise sur l’innovation avec Keyrus

Pour rester à la page et trouver des solutions innovantes dans le domaine de l’agritech et de la foodtech, Euralis s’est lancé dans une Learning Expedition en Israël. Un voyage à la rencontre de l’écosystème qui aura permis au groupe coopératif de se projeter vers l’avenir et de resserrer ses liens internes.

Toujours innover. C’est le pari que s’est fixé Euralis, groupe coopératif agricole, situé historiquement dans le sud-ouest. L’entreprise compte pas moins de 5 000 collaborateurs et 1,37 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2019. En septembre 2019, le groupe a décidé de se lancer dans une Learning Expedition en Israël. Un pays reconnu pour son innovation dans les secteurs de l’agritech et de la foodtech. Pour accompagner Euralis dans cette aventure : Keyrus, un spécialiste du conseil et des technologies.

L’innovation dans le sang

L’innovation est en effet un axe majeur de développement pour Euralis. Que ce soit pour le pôle semences, l’agroalimentaire, ou les activités agricoles. Avec ce voyage en Israël, le groupe souhaitait découvrir de nouvelles façon de s’organiser, mais surtout trouver de nouvelles solution innovantes. « Nous voulions également développer une meilleure compréhension de l’écosystème des startups israéliennes pour mieux nous organiser et faciliter les interactions avec ces entreprises qui possèdent l’innovation dans leur ADN », précise Anne-Claire Richard, Directrice Développement Groupe d’Euralis.

Et les résultats ont été à la hauteur des espérances d’Euralis. En effet, De nombreux mois de R&D ont été gagnés avec ce voyage. « Nous avons tout d’abord pu vérifier que, pour certaines innovations que nous avions envisagé de développer en interne, des solutions concrètes existaient, et que cela pourrait potentiellement nous faire gagner un temps considérable », confirme Anne- Claire Richard.

Une aventure tech et humaine

Autre effet positif de cette Learning Expedition : l’amélioration des synergies et le renforcement des liens entre les différents pôles d’activité d’Euralis, qui se sont trouvés pendant quelques jours en immersion totale. « Nous avons découvert des sujets communs. Il nous faut maintenant passer à l’étape suivante pour identifier toutes les solutions possibles », ajoute Anne-Claire Richard. La plate-forme d’open innovation « Startup Corner », créée par Keyrus, facilite ce type de benchmark international grâce à son moteur de recherche de start-ups. Une idée à l’étude chez Euralis, qui fait un bilan très positif de cette expérience :

« La richesse du contenu et l’efficacité du format nous ont permis de progresser dans nos réflexions et de créer une véritable émulation managériale autour de l’innovation », conclut Anne-Claire Richard.

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire