« Le train n’est pas que le mode de transport du futur, c’est déjà celui du présent », Christophe Fanichet, PDG de la SNCF Voyageurs

« Le train n’est pas que le mode de transport du futur, c’est déjà celui du présent », Christophe Fanichet, PDG de la SNCF Voyageurs

La mobilité sera un élément essentiel de la relance économique. C’est ce que croit dur comme fer Christophe Fanichet, le PDG de la SNCF Voyageurs. Avec une enveloppe de près de 5 milliards d’euros fournie par le Gouvernement, il va faire du train le mode de transport de demain.

Relancer, relancer, relancer. Alors que l’automne commence en France, les entreprises n’ont qu’un objectif : reprendre les affaires. C’est le cas de la SNCF Voyageurs, filiale dédiée au transport des personnes. Son PDG, Christophe Fanichet, va même hériter d’une coquette somme de la part du Gouvernement : 4,7 milliards d’euros. « C’est une très grosse somme, mais il y a aussi un gros besoin de mobilité des voyageurs », explique Christophe Fanichet.

Cette somme sera divisée en trois parties. La première, et principale, sera dédiée au réseau ferroviaire qui doit être rénové et modernisé. La seconde ira au fret ferroviaire, qui permet de mettre moins de camions sur l’ensemble des routes françaises. Enfin, la troisième sera investie dans les trains de nuit. Un mode de déplacement essentiel quand on parle longue distance.

Des petites lignes ferroviaires relancées

Autre mesure défendue par la SNCF et le Gouvernement : la réouverture des petites lignes. « Il n’y a pas de petites ou de grandes lignes. Toutes les lignes ferroviaires sont importantes pour le territoire », tempère Christophe Fanichet. Quoi qu’il en soit, cette volonté de remettre au goût du jour toutes les lignes du réseau s’inscrit dans la dynamique verte dans laquelle nous sommes.

« Le train n’est pas le mode de transport du futur, c’est déjà le mode de transport du présent ! Aujourd’hui, 5 millions de Français prennent le train quotidiennement pour aller au travail. Ce sont 15 000 trains qui circulent sur l’ensemble de notre territoire chaque jour. C’est donc déjà le transport d’aujourd’hui. Mais il est vrai que le transport collectif prend de l’ampleur. Le train est 30 fois moins polluant que la voiture », rappelle le PDG de la SNCF Voyageurs.

Des éléments forts, qui font de la SNCF un acteur incontournable de la relance. « La mobilité est un des éléments très importants pour la relance économique », confirme Christophe Fanichet, qui se dit plus que jamais confiant dans cette relance économique qui s’amorce.

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire