La consultation vidéo est entrée dans le quotidien des Français

La consultation vidéo est entrée dans le quotidien des Français

Consultation vidéo

Le bilan est clair : après avoir connu une explosion durant le confinement, la consultation vidéo s’inscrit durablement dans le quotidien des Français. 4,6 millions de consultations vidéos ont été réalisées sur Doctolib depuis le lancement du service en janvier 2019, dont 4,5 millions au cours des 6 derniers mois. Bien que l’usage de la consultation vidéo ait reculé après le confinement, le nombre d’actes réalisés chaque jour actuellement est encore 10 fois supérieur aux niveaux de début d’année : de 1 500 consultations vidéo réalisées chaque jour en janvier à 17 400 aujourd’hui sur Doctolib.

En cette rentrée marquée par l’augmentation du nombre de cas de Covid-19 en France, le nombre de consultations vidéo repart également à la hausse : au cours des dix premiers jours de septembre, 174 000 consultations vidéo ont été réalisées, correspondant à une hausse de 55% du nombre de consultations vidéo par rapport aux dix derniers jours du mois d’août (112 000 consultations vidéo du 22 au 31 août). Pour Stanislas Niox-Chateau, cofondateur de Doctolib : « L’usage de la consultation vidéo s’inscrit dans la durée car professionnels de santé et patients ont pu constater qu’il s’agissait d’une pratique médicale à forte valeur ajoutée. La crise a mis en lumière l’utilité de la consultation vidéo pour garantir un accès aux soins rapide et simple et fournir du confort de travail aux praticiens. »

Depuis début septembre, les usages par spécialités, régions et âges des patients restent très similaires à ceux constatés sur Doctolib durant la période de confinement. Les médecins généralistes représentent 69% des utilisateurs de la consultation vidéo sur Doctolib. Parmi les autres praticiens utilisateurs, les médecins qui utilisent le plus la consultation vidéo sont les psychiatres (7,5%), les gynécologues (4%) et les pédiatres (3,3%). Parmi les autres professionnels de santé, les psychologues (2,4%) et les sages-femmes (0,6%) sont majoritaires.

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire