Reconfinement : les Français moins disciplinés qu’au printemps selon l’IFOP

Reconfinement : les Français moins disciplinés qu’au printemps selon l’IFOP

Transgression reconfinement

Presque deux semaines se sont écoulées depuis l’annonce du second confinement. L’IFOP, en collaboration avec Consolab, a cherché à mesurer le sentiment des français à l’égard des nouvelles mesures contre la Covid-19. Le résultat est clair : tant dans leur vie personnelle que professionnelle, les Français apparaissent davantage enclins à transgresser les nouvelles règles. Quelques heures avant les déclarations attendues de Jean Castex, qui devrait annoncer le durcissement du confinement, Widoobiz revient sur cette enquête.

Les résultats de l’IFOP montrent que ce nouveau confinement serait plus difficile à vivre au niveau psychologique que celui de mars. 28% des Français interrogés admettent ne pas avoir le moral, contre 20% au printemps. Ce reconfinement semble donc favoriser une usure psychologique généralisée et des sentiments d’anxiété, de tristesse voire de dépression. Cette usure psychologique est d’autant plus préoccupante qu’elle s’accompagne d’un isolement croissant de la population. Une situation source de transgression chez de nombreux Français. Ainsi, 32% des Français confinés seuls ont déjà transgressé le confinement afin de retrouver un partenaire affectif ou sexuel.

Les Français semblent également moins disciplinés dans leurs déplacements que lors du premier confinement. Ecoles ouvertes, déplacements professionnels encore visibles, parcs accessibles, liste de commerces de première nécessité plus large… plusieurs facteurs poussent les Français hors de chez eux. En effet, en à peine une semaine, 60% de Français admettent avoir déjà transgressé les règles de circulation depuis l’entrée en vigueur du reconfinement. 23% des personnes interrogées disent avoir rencontré un ou plusieurs membres de leur famille chez eux ou à leur domicile. 14% d’entre eux se sont déjà déplacés sous un faux prétexte.

Enfin, l’IFOP constate un irrespect de l’obligation de télé-travailler largement répandu chez les salariés. Ainsi, aujourd’hui, moins de la moitié des salariés ayant un poste totalement télétravaillable travaille tous les jours depuis leur domicile : 40 % alternent entre présentiel et télétravail et 14 % travaillent tous les jours dans leur entreprise.

Cette étude Ifop pour Consolab a été réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 4 au 5 novembre 2020 auprès d’un échantillon de 2 030 personnes (dont un sous-échantillon de 1 094 salariés), représentatif de la population âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine.

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire