Inclusion : un spectacle vivant accessible à tous grâce au dispositif Relax

Inclusion : un spectacle vivant accessible à tous grâce au dispositif Relax

Inclusion spectacle lieux culturels

La crise du Covid-19 nous le rappelle durement, difficile de se passer des séances de cinéma, des pièces de théâtre et autres concerts qui rythmaient jusque-là nos vies. C’est aussi l’occasion de mieux saisir la réalité quotidienne de personnes, qui en raison de leur handicap, sont souvent exclues de tout accès au spectacle vivant. Parce qu’ils peuvent avoir des comportements atypiques par rapport à la norme d’une salle de spectacle, ce sont entre 1 et 2 millions de personnes, sans compter leurs proches, qui ne peuvent profiter du simple plaisir d’une sortie culturelle entre amis ou en famille.

Le dispositif Relax est la réponse à cette exclusion. A l’instar d’une rampe d’accès ou de l’audiodescription, c’est un dispositif d’accessibilité à part entière. Par l’assouplissement des codes habituels, la présence d’une équipe d’accueil formée et une communication spécifique, il rend possible ce partage des lieux culturels pour profiter, que l’on soit en situation de handicap ou non, du même spectacle dans les mêmes conditions. Partout, le succès est au rendez-vous avec un apport tant pour les établissements culturels que pour les artistes et, avant tout, pour le public. Parrain du dispositif Relax, le pianiste Alexandre Tharaud a lui aussi expérimenté un récital Relax : « Cette expérience m’a fait comprendre que non seulement c’était quelque chose de faisable mais que ce partage de la salle de spectacle faisait du bien à tous, artistes, spectateurs, que l’on soit en situation de handicap ou pas ».

Depuis sa création en 2005 et le début en 2018 des spectacles Relax, l’association Ciné-ma différence a fait bouger les lignes en faveur d’une culture et d’un spectacle vivant plus inclusifs. Des villes se sont déjà pleinement saisies de ces dispositifs. Ces le cas de Fontenay-sous-Bois comme le rappelle Jean-Philippe Gautrais, son maire : « Que toutes et tous puissent s’évader et s’émanciper en allant voir des spectacles et en ayant accès à une offre culturelle large devrait être une évidence. De tels dispositifs aident à la mise en place d’une ville inclusive, et à faire de cette évidence la réalité de demain ».

0 commentaires

Laisser un commentaire