Confinement : le sport est-il la clé d’un télétravail réussi ?

Confinement : le sport est-il la clé d’un télétravail réussi ?

sport

Gymlib, le partenaire leader du sport et du bien-être en entreprise, s’est interrogé. Les Français parviennent-ils à conserver une activité physique pendant le confinement ? Selon son enquête, l’activité sportive des Français a nettement diminuée et avec elle leur moral.

Il y a encore quelques années, l’idée de proposer des activités sportives en entreprise pouvait faire sourire. Aujourd’hui, tout le monde est convaincu que le sport est un atout indéniable pour le bien-être des salariés et pour l’amélioration du travail. Pourtant, seulement 9 % des entreprises semblent avoir mis en place des activités sportives à destination de leurs équipes. Grace à son enquête, menée entre le 12 et le 16 novembre 2020 auprès d’un échantillon représentatif de 10 523 Français, Gymlib confirme que le sport a de grands effets positifs sur les compétences professionnelles, notamment pendant le confinement. Retour sur les résultats de cette enquête.

Nouveau confinement : le sport passe au second plan

Cette deuxième vague de confinement, semble marquée par une baisse de l’activité sportive des Français : le sport fait beaucoup moins partie de leurs priorités. En effet, seulement 31 % déclarent continuer à avoir une activité sportive, 27 % ont même abandonné toute activité physique. Seul un petit 8 % des interrogés estiment faire plus de sport qu’avant le confinement et 23 % parviennent à maintenir leur activité normale. Pourtant, certains ne renoncent pas à dessiner leurs abdos et entretenir leur cardio. Pour ces personnes qui continuent à s’occuper de leur corps, internet est un véritable vivier pour se stimuler. En effet, plus de  42 % des personnes interrogées déclarent participer à des séances de sport en ligne.

En revanche, du côté des entreprises, cette pratique du sport à distance n’a pas encore été adoptée. Seulement 1 % des Français disent bénéficier de sessions en ligne organisées par leur entreprise pour bénéficier d’une activité sportive et bien-être pendant leur télétravail. Les Français semblent pourtant demandeurs d’une solution qui allierait travail et activité physique à domicile. En effet, plus de 87 % aimeraient que leur entreprise les accompagne à faire du sport pendant qu’ils sont en home office.

Le sport, vecteur d’efficacité au travail ?

Faire du sport pendant le travail est bien loin d’être une perte de temps pour le salarié comme pour l’entreprise. Au contraire, 85 % des Français répondant à l’enquête se sentent beaucoup plus efficaces professionnellement lorsqu’ils pratiquent un sport.  » L’activité physique en milieu professionnel diminue par exemple de 32 % les arrêts de travail, soit une économie de 4,2 milliards d’euros potentiels par an. Cela permet également de diminuer les troubles musculo-squelettiques et augmente la productivité de 12 % », commente Sébastien Bequart, cofondateur de Gymlib. Il s’appuie sur une récente étude menée par l’UNION Sport & Cycle en collaboration avec le Ministère des Sports, le CNOSF et le MEDEF.

Parmi toutes les activités physiques, certaines semblent être particulièrement efficaces pour améliorer les performances professionnelles des salariés. L’enquête menée par Gymlib nous offre un Top 3 des meilleures activités sportives pour surperformer au travail. Plébiscités par 72 % des Français, le Yoga et la relaxation arrivent ainsi en tête des meilleures activités pour être au top au travail. En deuxième place : la course à pied ou le vélo obtiennent 66 % des votes. Enfin, à la troisième place arrivent à 64 % les variantes in door de ces pratiques : le tapis de course, le vélo d’appartement ou le rameur.

C’est bon pour le moral

Cette enquête de Gymlib révèle le lien étroit qui existe entre la pratique régulière d’un sport et le moral. Aussi, le confinement et le manque d’une activité physique normale pèsent énormément sur le moral des Français. Plus de 52 % des répondants avouent ne plus en pouvoir. Ils ont hâte de reprendre leur sport normalement.

21 % pensent qu’il sera plus simple d’avoir une activité physique une fois le confinement levé. Mais le confinement aura eu raison de la motivation de certains . 9 %  des répondants ont définitivement raccroché les crampons et admettent ne pas souhaiter reprendre une activité physique, quelle qu’elle soit…

0 commentaires

Laisser un commentaire