Investiture américaine : premier jour vers l’inconnu pour Joe Biden

Investiture américaine : premier jour vers l’inconnu pour Joe Biden

L’investiture de Joe Biden en tant que 46e président des Etats-Unis doit se dérouler ce mercredi 20 janvier à Washington à midi (heure des Etats-Unis). Les projecteurs du monde entier se braquent sur cette cérémonie qui s’annonce être unique en son genre.

Traditionnelle, protocolaire, parfois un peu ennuyeuse… L’inauguration ‘classique’ américaine n’aura pas lieu cette année. Les Etats-Unis se préparent en effet à un des Inauguration Day des plus étranges. Mercredi 20 janvier 2021 à midi (18h heure de Paris), Joseph R. Biden Jr. deviendra officiellement le 46e Président des Etats-Unis dans un contexte hors du commun, entre crise sanitaire, sociale, politique et économique.

20 000 soldats déployés

Il ne se sera déroulé que deux semaines entre la violente intrusion des partisans de Donald Trump dans le Capitole et l’investiture de Joe Biden. Le 6 janvier 2021, une foule de supporters du Président en fonction envahissait le bâtiment, brisant les portes et les fenêtres, escaladant les structures installées en prévision de l’investiture pour s’introduire dans ce lieu symbolisant le pouvoir. Suite à cette révolte historique (il s’agit de la première intrusion dans le Capitole depuis la guerre anglo-américaine de 1812), des mesures de sécurité inédites sont prises. Près de 20 000 soldats (soldats et militaires de la Garde nationale) seront présents dans la capitale politique des Etats-Unis pour l’investiture.

Une investiture sans public

Au-delà des mesures sécuritaires, la cérémonie sera aussi marquée par des mesures sanitaires. Pas question d’accueillir les dizaines, voire les centaines de milliers de personnes qui se déplacent d’habitude pour assister à ce jour historique. Seuls les « familles du président élu et de la vice-présidente élue, la direction du Congrès, le président de l’Association nationale des gouverneurs, un diplomate de haut niveau ou deux » et des « membres du Congrès et autres dignitaires » seront présents, détaille le Washington Post. Pour remplacer le public sur les pelouses du National Mall, seront placés 191 500 drapeaux américains précise le comité d’inauguration de Joe Biden. Les citoyens pourront suivre l’investiture sur le télé, portable ou tablette.

Donald Trump absent

Une personne suivra aussi l’inauguration à distance : Donald Trump. Le Président sortant a annoncé depuis quelques jours qu’il ne viendra pas à l’investiture, une première depuis 150 ans (1869). Une absence qui soulage du côté des équipes de Joe Biden, qui se disent en revanche « honorées » de la présence du Vice-Président Mike Pence. Un équilibre fragile qui répond bien à la thématique présentée par le comité par l’inauguration de Joe Biden : l’Amérique Unie. C’est d’ailleurs autour de cette idée que la président élu devrait s’exprimer. Un discours qui sera, quoi qu’il arrive, écouté par des millions de personnes, qu’elles soient perdues, malades, en colère, à la recherche de réponses ou d’un message d’espoir.

Malgré ce contexte compliqué et inédit, pas question de faire un événement austère. L’hymne national sera chanté par Lady Gaga et Jennifer Lopez sera aussi présente pour une performance, les deux artistes ayant soutenu avec ferveur le candidat démocrate. Une émission spéciale présentée par Tom Hanks aura aussi lieu mercredi soir. Diffusée sur toutes les grandes chaînes américaines, elle accueillera d’autres invités musicaux, dont Justin Timberlake.

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire