5G : Les français affirment leurs souhaits et fixent leurs limites

5G : Les français affirment leurs souhaits et fixent leurs limites

Depuis le début de la crise du Covid,  la technologie joue un rôle crucial dans la continuité d’activité des entreprises et le développement de nouveaux services. C’est pourquoi  VMware, et l’institut Yougov ont interrogé les Français sur leur (nouveau) rapport à l’innovation suite à la pandémie. Réponses

Les Français développent de nouveaux usages

Incontestablement, la crise a favorisé le développement de nouveaux usages. Ainsi, 40% des Français déclarent que les circonstances de l’année écoulée les ont poussés à utiliser de nouveaux services en ligne.

Selon les secteurs, ces nouveaux usages sont même amenés à se pérenniser. Dans la banque, 46% des Français envisagent de continuer à privilégier les interactions en ligne avec leur agence, une fois la crise passée. Même son de cloche dans la distribution où, près de la moitié des personnes sondées sont satisfaites de l’expérience numérique proposée par les marques. Enfin, le secteur de la santé n’est pas en reste, avec 34% des Français favorables à la poursuite des consultations en ligne dans le cadre de leurs rendez-vous médicaux quotidiens.

Toutefois, en dépit de la percée du digital dans leur quotidien, les Français restent inquiets et méfiants à propos de l’utilisation de leurs données. En effet, 62% des sondés attendent, en priorité, de leur expérience numérique, un haut niveau de sécurité, un nombre qui augmente à  72% chez les +55 ans. Toujours sur laprotection des données, 41% se déclarent « paranoïaques » à l’idée que les entreprises aient accès à leurs activités sur leurs différents appareils personnels. Enfin, seuls 10% des Français accepteraient que les banques puissent accéder à toutes les données qui les concernent (dépenses, alimentation, loisirs, déplacements…) pour obtenir de meilleurs conseils.

Le digital : levier de progrès social

Si certaines réticences vis-à-vis du numérique restent à lever, les Français placent néanmoins beaucoup d’espoir dans le digital comme vecteur de progrès social.

En effet, 60% d’entre eux sont convaincus que la 5G, contribuera au bien-être de la société, dans le domaine des soins de santé par exemple. De même, 78% d’entre eux se montrent confiants dans le pouvoir des outils technologiques d’améliorer, d’ici dix ans, la qualité de vie des personnes vulnérables. Enfin, plus d’un Français sur deux pense que la technologie peut contribuer au combat pour la réduction des inégalités en favorisant l’inclusion financière.

0 commentaires

Laisser un commentaire