Les jeunes et les économies : plutôt cigales ou fourmis ?

Les jeunes et les économies : plutôt cigales ou fourmis ?

jeunes économies argent

Plutôt fourmis ou cigales, les jeunes Français font-ils des économies ? C’est ce qu’a voulu savoir la néo-banque Vaultia qui a mené une enquête auprès de 1 724 Français âgés de 18 à 30 ans. Celle-ci montre une réelle volonté de mettre de l’argent de côté mais des pratiques un peu chaotiques. Résultats.

Bien loin des clichés, il semble que les jeunes ne soient pas tous des paniers percés. C’est ce que révèle l’enquête de Vaultia selon laquelle 52 % des Français dont l’âge est compris entre 18 et 30 ans essaient véritablement de mettre de l’argent de côté. Pour celles et ceux qui n’y parviennent pas, la principale raison n’est pas uniquement le peu de moyens financiers (43 %) mais plutôt l’envie beaucoup plus forte de dépenser leur argent pour plus de 57 % d’entre eux.

Des jeunes plus fourmis que cigales

La fréquence des économies réalisées par les 18 – 30 ans est majoritairement mensuelle. Ils sont 32 % à réserver chaque mois une petite sommes d’argent à mettre de côté. En revanche, seul 33 % des interrogés disent avoir mis en place un virement automatique. Ils sont donc nombreux, 67 %, à économiser de façon ponctuelle.

Pour les 18 – 30 ans, les économies servent avant tout à de la consommation « non essentielle ». En effet, 66 % mettent de l’argent de côté pour s’acheter des vêtements. 61 % privilégient les sorties et 59 % des abonnements divers (téléphonie, musique, vidéo, etc.). Enfin, 58 % espèrent faire des voyages grâce à leurs économies et 41 % souhaitent entretenir ou acheter un véhicule.

Mais si les jeunes pensent à mettre de l’argent de côté, le faire fructifier n’est pas un automatisme. En effet, cette démarche n’est pas si simple et demande plus d’expérience et de maturité. Ainsi, plus de 65 % des 18-30 ans avouent qu’ils n’essaient même pas de placer leur argent dans des opérations financières intéressantes.

Bien maîtriser son budget, ça s’apprend

L’impact de la crise sanitaire sur les rentrées financières des Français est évidente. Ainsi, 41 % des jeunes déclarent avoir subi une perte à ce niveau depuis l’arrivée de la covid-19, des confinements et des différentes mesures ou restrictions.

Néanmoins, la crise n’explique pas tout. En effet, les 18 – 30 ans sont également conscients de leur manque de connaissances pour parfaitement bien maîtriser leur budget. 54 % déclarent même se sentir incapables de gérer leurs finances.

Et lorsqu’il s’agit de demander de l’aide, c’est auprès de leur banque que les jeunes souhaitent la trouver. En effet, plus de 64 % des jeunes aimeraient pouvoir être accompagnés par leur banque pour apprendre à faire des économies et mettre de l’argent de côté.

0 commentaires

Laisser un commentaire