La Covid-19 incite-t-elle les français à déménager ?

La Covid-19 incite-t-elle les français à déménager ?

Un an après le début du premier confinement, et alors que nous sommes à quelques semaines de la haute saison des déménagements en France, qui s’étend de juin à septembre, le réseau Les déménageurs bretons analyse les différents mouvements résidentiels durant cette dernière année particulièrement tumultueuse avec la Covid-19 et dévoile les perspectives pour 2021.

En 2020, 10% des Français ont déménagé.

Sur les 10 dernières année 1 Français sur 2 (48%) a déménagé. En 2020, ce sont 10% des Français qui ont déménagé,  majoritairement les moins de 35 ans (23%). Dans 70% des cas, le déménagement est lié à des raisons personnelles avec en tête : la vente / l’achat d’un bien immobilier (24%), le suivi du conjoint (16%), le changement de cadre de vie pour éviter des nuisances par exemple ou du fait d’un attachement à sa région d’origine (14%), le rapprochement avec ses proches, famille ou amis (14%) mais aussi des raisons économiques quand le loyer est devenu trop cher (11%).

Cette année, les déménagements liés à la vente ou l’achat d’un bien immobilier sont en recul de 10 points passant de 34% en 2019 à 24% en 2020, sous le coup notamment du ralentissement du marché immobilier : 1,1 millions de logements ont été vendus en 2020 contre 1,3 millions en 2019.
En 2020, 23% des Français ont aussi déménagé pour des raisons professionnelles:  9% suite à une mutation, un changement de lieux de travail ou encore du fait de la distance avec le domicile ; 9% pour entrer dans la vie active et 8% suite à un transfert des locaux de leur entreprise. Enfin, 12% des Français ont déménagé pour suivre des études ou changer d’école.

Qu’en sera-t-il en 2021 après deux confinements ? Selon le baromètre, 13% des Français envisagent de déménager en 2021 et pour une partie d’entre eux, le confinement a pesé dans la décision.

0 commentaires

Laisser un commentaire