Industrie de la beauté : quels nouveaux comportements d’achat ?

Industrie de la beauté : quels nouveaux comportements d’achat ?

Publié le 8 avril 2021

L’industrie de la beauté a dû faire face à de véritables chamboulements face à la crise de coronavirus. Comment les marques de beauté doivent-elle s’adapter à ces changements ? Comment adapter l’expérience en magasin au digital ? Réponses avec le dernier livre blanc d’ IPSOS.

 Depuis le début de la pandémie de coronavirus, les marques de beauté font face à une réelle mutation des comportements d’achat des consommateurs. Les longues heures à flâner dans les allées des magasins et à toucher les produits ont été remplacés par les clics des souris d’ordinateur. En effet selon le livre blanc publié par Ipsos, 6 consommateurs sur 10 restent préoccupés par le risque encouru lors de leurs achats en magasin, ce qui conduit à une croissance explosive des ventes de produits de beauté en ligne. Ainsi environ 33 % des sondés disent avoir acheté des produits de beauté en ligne durant la crise de covid contre 25% avant le début de la pandémie.

L’expérience en magasin, irremplaçable

L’étude d’Ipsos s’est penchée sur le « virtual try on », une expérience qui permet d’essayer un produit virtuellement,, ce qui n’a pas remporté un franc succès sur les échantillons les plus âgés. Ainsi selon l’institut de sondage les marques devraient rassurer le consommateur sur la simplicité de leur outil, et la facilité de navigation.

La beauté : engagement émotionnel

Les expériences digitales ne semblent guère emballer tant que ça les consommateurs de produits de beauté. Plusieurs pensent que les expériences proposées sont « sinistres » ou « bizarres » et estiment qu’elles n’ont pas l’air naturelles. Pour dépasser cette barrière émotionnelle, ces outils pourraient proposer des commentaires positifs ou des feedbacks comme le font certaines applications de fitness ; pourquoi pas un assistant virtuel capable de donner un retour immédiat. Mais de manière  générale, les femmes interrogées préfèrent aller en magasin afin de faire une réelle idée des couleurs. Les sites de vente de produits de beauté devraient ainsi proposer expériences similaires à celles en magasins à travers par exemple des contenus dans lesquels les consommateurs donnent des précisions sur les couleurs.

Pour pallier ces différents problèmes, IPSOS conseille aux marques de se tourner vers des experts UX afin de communiquer des instructions simples et optimiser la conception de ces applications.

0 commentaires

Laisser un commentaire