Comment les français voient-ils leur futur professionnel ?

Comment les français voient-ils leur futur professionnel ?

futur

D’un côté, il y a Génie des Lieux, cabinet de conseil indépendant en design, co-conception et réalisation d’espaces de travail, de l’autre, Qapa, plateforme de recrutement par l’intérim. Ces deux sociétés dévoilent leurs enquêtes sur l’évolution professionnelle et comportementalle des salariés. Comment se profile le futur pour les salariés français ? Réponse.

Le goût de la liberté pour les salariés

Pouvoir choisir librement son lieu de travail est une solution que 66 % des Français aimeraient pouvoir tester, tout comme 61 % qui voudraient pouvoir travailler dans les locaux d’autres entreprises que la leur. Paradoxalement, seulement 54 % sont disposés à ouvrir leurs propres locaux à des personnes de leur entourage et 51 % sont attirés par des tiers-lieux mis à disposition par leur société. Par ailleurs, ils sont 58 % à souhaiter des espaces de travail collectifs stimulants, modulables comme des plateaux projets. 51 % souhaitent plus de services attrayants et annexes comme une conciergerie ou un potager, par exemple. 49 % expriment l’envie d’avoir des équipements en home office équivalents à ceux mis à leur disposition au travail et 42 % des bureaux aménagés en flex-office.

Et l’humain, dans tout ça ?

Déjà en avril 2020, plus de 63 % des Français pensaient que la crise sanitaire mondiale allait profondément changer les attitudes des travailleurs . Un an plus tard, c’est un avis encore plus avéré. En effet, plus de 86 % des Français sont convaincus que plus rien ne sera comme avant. Prenons un exemple : la bise. Les jeunes qui arrivent sur le marché du travail à l’heure actuelle, ne connaîtront sans doute jamais cette pratique d’un autre temps. Faire la bise à ses collègues va certainement disparaître totalement des mœurs. Si 28 % des Français pensaient l’année dernière qu’ils continueraient à embrasser leurs collègues au travail, ils ne sont plus que 9 % dans ce cas aujourd’hui. Même constat pour la très célèbre poignée de main… En effet, 54 % des Français déclaraient en 2020 que serrer la main de leurs collègues serait toujours d’actualité mais ce pourcentage a largement baissé pour atteindre les 27 % en 2021.

Un futur qui se présente avec une certaine distance… Sous tout point de vue !

0 commentaires

Laisser un commentaire